Soluces, guides et actualités du jeux vidéo
Rechercher...
Generic filters
Exact matches only

Yves Guillemot, PDG d’Ubisoft, subit une réduction de salaire de 30%

Le PDG d’Ubisoft, Yves Guillemot, subira une baisse de salaire de 30% pour l’exercice 2022.

Comme le rapporte Axios, Guillemot renoncera à 310 607 €, ce qui correspond à une rémunération variable liée à la réalisation de conditions de performance.

La décision a été incluse dans le document d’enregistrement universel 2022 d’Ubisoft — un document financier facultatif que les sociétés de l’Union européenne peuvent fournir chaque année pour informer les investisseurs en plus de leurs résultats financiers. Le document précise que le paiement a été supprimé « sur décision du président-directeur général. »

La rémunération de Guillemot s’élèvera toujours à 624 824 €, mais contre 1,03 million d’euros l’année dernière.

Parlant à Axios, un représentant d’Ubisoft a confirmé : « Il s’agit d’une décision personnelle d’Yves Guillemot, qu’il a prise en considérant que la société n’avait pas atteint les objectifs financiers qu’elle avait publiquement communiqués aux marchés. »

L’année dernière, le document d’enregistrement universel d’Ubisoft pour 2021 indiquait un « risque élevé » de perte de talents après une vague d’allégations d’abus. Le départ de talents clés, la perte de savoir-faire et l’incapacité à attirer et à retenir les talents étaient encore marqués comme des risques élevés pour 2022.

Alors que l’ensemble du secteur traverse actuellement une crise des talents, le document note que « les atteintes à la réputation et à l’image du groupe, ou à l’environnement de travail, peuvent également avoir un impact sur son attractivité et la rétention des talents. »

Cependant, dans le cadre de ses propos introductifs, Guillemot a déclaré : « À l’image de notre réputation d’endroit où il fait bon travailler, nous avons accueilli à nouveau l’an dernier plus de 600 talents qui avaient déjà travaillé chez Ubisoft. Nous avons également fait d’importants ajouts à nos équipes, qu’il s’agisse de producteurs et de créateurs de premier plan ou d’experts hautement reconnus en intelligence artificielle et en programmation.

« Les femmes représentent désormais 25% de notre effectif total, et ont représenté un tiers du recrutement total au cours des 12 derniers mois. En outre, nous avons une forte représentation de femmes aux niveaux de direction, avec respectivement 42% et 45% pour le Comité exécutif et le Conseil d’administration. Nous avons des plans ambitieux pour continuer à construire une organisation plus diverse et inclusive. Et bien que l’attrition ait été un défi au cours des 12 derniers mois, les actions que nous avons mises en œuvre pour retenir les talents commencent à porter leurs fruits. »

Une ventilation complète de la répartition des sexes chez Ubisoft a été fournie dans le document, montrant que le nombre de femmes dans l’entreprise s’est amélioré, passant de 22 % en 2020 à 25,45 % en 2022.

Ubisoft a embauché 24,20 % de femmes en 2020, contre 32,9 % en 2022. Certains rôles présentent encore un déséquilibre majeur entre les sexes, mais ont montré une amélioration au cours des deux dernières années. La production, par exemple, ne compte que 23,5 % de femmes, mais était à 19,9 % en 2020.

Envie de commenter ?

ou créer un compte dès maintenant et rejoignez la communauté tseret