Soluces, guides et actualités du jeux vidéo
Rechercher...
Generic filters
Exact matches only

Test de Urban Rivals

Les jeux de cartes à collectionner font partie de mon expérience de jeu depuis presque aussi longtemps que les jeux vidéo eux-mêmes.

Je suis sûr que de nombreux autres joueurs ont grandi en jouant à Magic : The Gathering, Pokemon et Yu-Gi-Oh ! et que le genre n’est pas étranger au joueur MMO moyen.

Le problème avec le modèle TCG, cependant, a toujours été les coûts élevés et une courbe d’apprentissage abrupte.

Urban Rivals supprime les deux en proposant un jeu de cartes à collectionner facile à apprendre et gratuit, directement sur votre navigateur Web.

Graphisme : Style Western Comics

La première chose que j’ai remarquée sur Urban Rivals, c’est le style artistique proche de la bande dessinée.

Le site principal utilise des couleurs vives et le genre de dessin que l’on voit dans les comics de super héros occidentaux.

Le site est facile à naviguer et est actuellement disponible en huit langues européennes.

La création de compte est simple, les joueurs choisissent un surnom qui fait office de nom d’utilisateur et choisit parmis quelques clans.

Les trois options comprennent « Cool », « Action » et « Danger », chacune représentant une stratégie de jeu différente.

Les joueurs d’action préfèrent les cartes qui frappent fort, tandis que les joueurs cool s’appuient sur les cartes de contrôle pour immobiliser leurs adversaires.

Votre choix initial n’est pas très important car ce n’est que bien plus tard que vous pourrez vraiment personnaliser votre deck de manière significative.

Après l’enregistrement du compte, les nouveaux joueurs reçoivent 8 cartes aléatoires qui constituent un deck complet.

Gameplay : Comme un bébé vous devez faire vos premiers pas dans la ville avec vos combattants

Urban Rivals est un jeu incroyablement facile à apprendre, surtout si l’on considère qu’il s’agit d’un JCC.

Alors que d’autres jeux de cartes à collectionner ont des livres de règles aussi épais que des romans courts et peuvent prendre 30 minutes ou plus par match, Urban Rivals se concentre sur des matchs courts et simples.

Vous avez l’assistance personelle de « Kate » qui est l’I.A du jeu.

À travers les différents du tutoriel, elle vous aidera à vous familiarisez avec le lore, les clans, les pouvoirs et bonus de clans.

Le jeu s’explique bien, les nouveaux joueurs ont Kate qui explique les règles et ont la possibilité de lire un manuel d’instructions étape par étape sous forme de bande dessinée avant de rejoindre leur premier match.

Au début de chaque match, les joueurs reçoivent au hasard 4 cartes de leur jeu de 8 cartes.

Chaque carte représente un « personnage » différent qui appartient à l’un des nombreux clans d’Urban Rivals.

De nouvelles cartes et de nouveaux clans sont régulièrement introduits dans le jeu, ce qui signifie qu’il y a une liste toujours croissante de cartes à collectionner et avec lesquelles jouer.

Les cartes de personnage ont plusieurs attributs, dont la puissance et les dégâts.

Les matchs se déroulent en une série de 4 tours, les joueurs choisissant à tour de rôle lequel de leurs quatre personnages participera au combat à chaque tour.

Le personnage qui a le plus de puissance gagne le round et inflige des dégâts égaux à sa statistique « dégâts » au joueur adverse.

Les joueurs ont 12 points de vie (Ce paramètre différe en fonction du type de mode de jeux et/ou d’évènements chronométrés) et le joueur qui a le plus de points de vie restants après les quatre rounds gagne le match.

Les Pillz l’élément vital de votre survit dans Urban Rivals

Pour ajouter un peu de stratégie au jeu, les joueurs commencent chaque match avec 12 pillz.

Les pillz ajoutent un pouvoir aux personnages pendant le combat et peuvent être dépensés librement tout au long des quatre rounds.

Cela laisse aux joueurs la possibilité de dépenser les 12 pillz au premier tour et de garantir un coup précoce à la santé de leur adversaire ou de les rationner et d’essayer d’influencer l’issue des 4 combats.

Dans les années 2010 à 2019 Certains ont comparé ce style de jeu au bluff au poker.

D’après mon expérience, il n’y a pas de meilleure stratégie.

L’utilisation de vos pillz dépends du tirage de votre adversaire.

Quelques fois vous serez obliger de sacrifier une carte je j’appelle « prévisible » pour emmener votre adversaire à dépenser un maximum de pillz pour la contrer.

Cette stratégie est très discutable, tout comme, la stratégie de « old » où les joueurs envoie une carte sans pillz. Cette carte a la plupart du temps un pouvoir embêttant pour l’adversaire.

Dans les jeux de niveau supérieur (EFC, Tournois Quotidien) la gestion des pillz est plus que vital.

Chaque carte individuelle gagnent de l’expérience quand ils n’ont pas atteint leur niveau maximum dans Urban Rivals.

Les XP sont aussi rajoutées au joueurs ce qui constitue une incitation puissante à collectionner.

Puisqu’il y’a un classement des meilleurs collectionneus.

La collection

Urban Rivals compte au moment d’écrire cet article 2101 cartes à collectionners et 33 clans.

Chaque clan est constitué de carte :

Ces trois catégories de raretés sont disponibles dans les packs; ils sont achetables en Crédits et/ou sur le Market achetables avec les Clintz.

Dans chaque clan nous avons des cartes Légendaires.

Ce sont des cartes qui s’obtiennent via les Missions et certaines uniquement en mode Solo.

Les Collectors comme son nom l’indique sont des cartes qui deviennent très rares parce qu’elle ne sont plus distribués dans le jeux via la boutique.

Toutes les cartes peuvent un jour devenir Collector pour différentes raisons.

Les joueurs peuvent ensuite gagner ces cartes lors d’évènements, tournois, defis, missions.

Plus le défis, le tournoi ou la mission est difficile, plus la récompense en collector est précieuse.

Il y’a quelques années, Acute Games a introduit les cartes « Mythique »

Les cartes Collector deveniennent Mythiques pour différentes raisons.

Cette rareté n’est disponible dans aucun pack.

Vous devez en acheter sur le market et où les gagners via les différents modes de jeux.

Ces cartes ont un boost lorsqu’elles sont jouées, de Clintz ou de Points de combat.

Les clans sont similaires aux types de créatures dans Magic : The Gathering, ils représentent des personnages qui sont similaires les uns aux autres.

Lorsque vous concevrez des decks personnalisés par la suite, il est préférable de garder l’affiliation au clan à l’esprit car les personnages reçoivent des bonus de clan lorsqu’ils sont regroupés avec des membres du même clan.

Tout pour faire un bon jeu

Outre l’expérience, les joueurs gagnent la principale monnaie du jeu, le « clintz », en jouant des matchs.

C’est sur le marché que les joueurs peuvent dépenser leurs clintz pour acheter de nouvelles cartes.

Le marché est rempli de cartes mises en vente par d’autres joueurs, y compris des cartes « collector » épuisées qui coûtent une quantité obscène de clintz.

Sur la nouvelle version d’Urban Rivals, Acute Games à valoriser les personnes qui se concentrent uniquement sur l’aspect collection avec un classement mondial.

N’ayant pas peur des points de certains joueurs car le jeu est fait de telle sorte que un nouveau joueur peut faire partie de ce classement rapidement.

EFC

L’EFC (ELO Fighting Championship) est la compétition la plus difficile de Clint City.

Vous devez défier des adversaires du monde entier pour accéder à des zones exclusives et vous classez parmi les joueurs les plus renommés d’Urban Rivals !

Les récompenses de ce mode de jeu sont proportionnelles à la difficulté.

L’EFC, a son propre format, vous avez plusieurs restrictions au cours d’une saison.

Votre deck doit respecter le format imposé et ne pas contenir les cartes interdites.

Survivor

Le mode Survivor a été conçu pour être intense.

Le deck avec la meilleure attaque gagne, vous pouvez contre un adversaire qui vous One-shot dès le premier round si en face vous n’avez rien pour le bloquer.

Dans ce mode, vous devez faire une série de victoires sans défaite, en cas de défaite votre compteur revient à 0.

Cependant la mécanique du jeu fait en sorte de conserver votre meilleure série pour vous classer dans les champions de la semaine.

Les récompenses pour ce mode sont quotidiennes c’est – à – dire en fin de journée.

Les Tournois Quotidiens

Les TQ, sont ouverts plusieurs fois dans la journée pendant 1h.

Durant cette heure, votre but est de marquer le plus de points de combat possible pendant la durée du Tournoi.

Vous pouvez jouer dans deux Tournois de Type 1 et Tournois de Type 2.

La différence entre les deux réside au niveaux du format de votre deck.

Les Packs

Pour les joueurs peu enclins à collecter patiemment de nouvelles cartes en économisant des clintz, Urban Rivals propose des booster packs qui peuvent être achetés en utilisant la monnaie premium du jeu, les crédits.

Les crédits peuvent être achetés par différentes méthodes, y compris PayPal et les cartes de crédit, pour un montant compris entre 4 et 6 cents, selon le volume.

Bien que les joueurs payants soient susceptibles de recevoir de meilleures cartes, les joueurs gratuits sont toujours en mesure de lutter à armes égales puisqu’aucune carte ne leur est refusée, mais seulement mise hors de portée.

Conclusion

Urban Rivals est un excellent TCG casual qui ne nécessite pas un portefeuille géant pour jouer.

Avec une courbe d’apprentissage courte, une bande dessinée élégante et une large base de joueurs internationaux, Urban Rivals est un jeu solide pour les fans du genre.

La note des lecteurs


Les notes 0

RÉPONSE
Annuler

Envie de publier votre propre test ?

ou créer un compte dès maintenant et rejoignez la communauté tseret

Envie de commenter ?

ou créer un compte dès maintenant et rejoignez la communauté tseret