Soluces, guides et actualités du jeux vidéo
Rechercher...
Generic filters
Exact matches only

Test de SD Gundam Battle Alliance

Gundam Battle Universe et les autres jeux Artdink Gundam sur la PSP sont toujours considérés comme faisant partie des meilleures entrées de la franchise. Le problème, c’est que cela fait plus de dix ans que le développeur a cessé de les produire. Quand j’ai vu qu’il était rattaché à SD Gundam Battle Alliance, c’est rapidement devenu l’un des jeux que j’attendais le plus cette année. J’imaginais ce dont Artdink, qui a réalisé d’excellents jeux de mecha avec un matériel extrêmement faible, devait être capable avec la technologie moderne. Mais après avoir joué au jeu, je me sens surtout déçu. Ce n’est pas un mauvais jeu, en soi. Mais il est très loin de ce que les développeurs ont réussi à faire avec un matériel beaucoup, beaucoup plus faible et il n’offre pas la sensation de jeu satisfaisante que j’espérais.

SD Gundam Battle Alliance comporte un nombre impressionnant de séquences de dialogue. Dommage que l’histoire ne soit pas plus présente. Juno Astarte et un commandant aléatoire sont tirés d’une simulation de la guerre de l’EFSF contre Zeon en l’an 0079. Une IA représentant G:Universe, un dépôt de données de guerre liées aux Gundam, les a sortis de leur simulation pour aider à réparer les « ruptures » dans les simulations. Ces ruptures font que les données de Mobile Suits non apparentés et de leurs pilotes se manifestent dans les simulations d’autres histoires. Il y a, bien sûr, un mystère plus profond derrière tout cela, mais ce n’est jamais intéressant.

En vérité, j’ai lu les séquences de l’histoire aussi vite que possible. Elles sont toutes entièrement parlées en japonais, mais les quelques personnages sont si banals et la boucle narrative est si ennuyeuse et répétitive que je ne pouvais pas en supporter une seule partie. « Pourquoi est-ce que vous parlez encore ? ! » Je demandais aux personnages alors qu’ils continuaient à jacasser (un sentiment que certains d’entre vous partagent peut-être après avoir lu mes nombreuses plaintes sur ce jeu). Ils sont tous des archétypes, de l’insipide IA Sakura Slash à l’arrogant Hermes Mercury à lunettes qui apparaît au hasard pour embêter les autres personnages. J’ai trouvé un certain amusement dans les personnages qui comparent directement le scénario Kamille/Four de Zeta avec celui, paresseusement identique, de Shinn/Stella de Seed Destiny. Mon Dieu, je déteste Gundam Seed.

Tu ferais mieux de t’habituer à ces combos, petit

Il y a trois catégories de Mobile Suit dans le jeu : mêlée, à distance, et équilibré. Il n’y a pas une quantité énorme de combinaisons incluses, et beaucoup d’entre elles jouent de manière similaire. Ceux de mêlée et équilibrés ont tendance à n’avoir qu’un combo à trois coups et une attaque puissante que vous devrez enchaîner pour obtenir un combo. Vous pouvez également utiliser un lanceur pour faire tomber les ennemis en l’air. Le combat semble généralement identique entre de nombreux costumes. De plus, vous ne pouvez pas améliorer ou changer vos armes ou vos compétences, donc le gameplay de chaque costume ne change jamais. Si vous avez joué à l’un des jeux Gundam Breaker et que vous voulez plus d’action rapide, satisfaisante et précise, vous ne la trouverez pas du tout ici. Le combat est ici bien pire, avec une action ennuyeuse et répétitive.

Ceci est aggravé par le fait que, lorsque vous débloquez de nouvelles combinaisons mobiles dans SD Gundam Battle Alliance, elles commencent au niveau un. C’est vrai même si vous les avez débloqués à partir d’une mission de niveau 30. Cela signifie que vous devez dépenser une quantité massive d’argent avant de pouvoir les utiliser dans vos missions les plus récentes. J’ai joué en tant qu’Exia pendant presque tout le jeu, car c’était trop pénible de mettre une nouvelle combinaison au niveau dont j’avais besoin. Ce n’est pas que les nouvelles combinaisons soient si différentes que ça, remarquez.

Les autres jeux d’Artdink n’ont pas vraiment ce problème. Les combinaisons que vous débloquez dans ces jeux sont généralement assez fortes pour être utilisées immédiatement en combat. Vous pouvez également changer d’armes pour garder les choses fraîches. C’est un étrange faux pas.

Vous emmenez également deux compagnons IA que vous devrez avoir au niveau approprié. Mais ils montent en puissance à la même vitesse que votre niveau de pilote, ce qui signifie que vous devrez également les moudre à partir de zéro, donc je suis resté avec Mikazuki et Tieria.

Vous avez accès à de nouvelles compétences de pilote que vous pouvez équiper tous les deux niveaux. Presque toutes ces compétences sont soit décevantes, soit quasiment inutiles. Tout cela serait beaucoup moins problématique si le combat était bon, mais il est le plus souvent médiocre. Les combos et l’action peuvent avoir l’air convenablement flashy, mais le mouvement est horriblement lent, même en boostant. En appuyant sur les boutons d’attaque standard, vous n’attaquez pas tout de suite. Au lieu de cela, votre combinaison est propulsée en mode boost et vous fait foncer vers l’ennemi sur lequel vous êtes bloqué.

Cela a pour effet supplémentaire de donner de l’endurance aux attaques de mêlée, que vous n’aurez plus si vous attaquez trop. Le verrouillage est automatique par défaut, et j’ai eu l’impression de ne pas avoir le contrôle. Les choses s’améliorent un peu lorsqu’elle est désactivée, mais les attaques de mêlée donnent toujours l’impression d’être sur des rails à mon goût.

Quel est le problème ?

Mais ce n’est pas le seul problème que j’ai avec le lock-on. Il est étrangement lent, car il se balance un peu plus tard que prévu. Il est également horriblement imprécis par moments. Je ne peux pas vous dire combien de fois j’ai attaqué un ennemi pour voir mon Mobile Suit passer à côté de lui et le manquer complètement. Vous disposez d’une super attaque avec un temps de recharge de deux minutes, et il m’est arrivé de l’utiliser pour qu’elle parte complètement dans la direction opposée au boss que j’affrontais. Cela me rappelle presque le lock-on de mauvaise qualité du jeu Journey to Jaburo de 2001, qui était le premier jeu Gundam 3D que nous avons eu en Occident.

J’ai également eu l’impression qu’il était nécessaire d’utiliser presque exclusivement des attaques de mêlée, ce qui est bizarre pour un jeu Gundam. Tous les Mobile Suits ont un pistolet, mais il ne peut tirer que cinq ou six coups avant de devoir être rechargé longuement. Les combinaisons à distance peuvent immédiatement recharger vos tirs et vos compétences, mais cela nécessite la moitié d’une barre de compétences. Vous ne pourrez pas vous en servir régulièrement pendant les combats de boss. Ugh, les combats de boss. Les ennemis ordinaires qui peuplent les niveaux sont essentiellement du fourrage. Vous vous approchez d’eux et les frappez jusqu’à ce qu’ils meurent. Cela me rappelle un jeu Dynasty Warriors.

Mais les boss sont pires. Ils font beaucoup de dégâts et on ne peut pas les faire flancher. Au lieu de cela, il y a une jauge de pause bizarre qui s’épuise lorsqu’ils utilisent des compétences. Vous devez attendre que leur jauge de pause soit presque vide et attaquer avec une de vos compétences pour les rendre vulnérables. Mais ils ont une tonne de santé et ne restent pas à terre longtemps. Cela donne aux combats un rythme étrange de début et de fin que je n’ai pas pu apprécier. Vous pouvez infliger des dégâts supplémentaires à vos ennemis en les frappant dans le dos, vous pouvez aussi perfectionner votre garde pour bloquer tous les dégâts et utiliser un contre pour infliger des dégâts supplémentaires à votre tour. Il y a des options, mais le combat dans lequel elles s’inscrivent est immuable et ennuyeux. Cela ne rend pas nécessairement SD Gundam Battle Alliance très favorable.

Pas besoin de sauter

Il y a bien sûr le multijoueur en ligne, autour duquel le jeu est construit. Mais je n’ai pas réussi à le faire fonctionner quand j’ai essayé. Il s’arrêtait avec une erreur à la place. SD Gundam Battle Alliance est verrouillé à 60 fps par défaut, bien qu’il ait été réalisé avec Unreal Engine 4. Vous pouvez bidouiller certains documents de configuration pour supprimer cela, mais il faut le faire à chaque fois que vous allez jouer au jeu. Quoi qu’il en soit, les niveaux sont pour la plupart ennuyeux. Les murs invisibles sont omniprésents et les Mobile Suits ne peuvent pas sauter assez haut pour atteindre un terrain plus élevé, de sorte que les mouvements sont limités et les espaces presque claustrophobes.

La plupart du temps, vous entrez dans un niveau, vous combattez des péons sans cervelle, puis vous affrontez un boss. Certains niveaux vous font combattre trois boss. Ces combats sont difficiles en solo, car vos compatriotes de l’IA ne sont pas utiles et vous ne pouvez pas leur donner d’autres ordres que « utilisez votre super » – qui peut ou non faire mouche. Les effets de particules lorsque vous et vos compagnons IA frappez des ennemis sont aussi souvent si grands et flashy que, pendant les combats de boss, je ne pouvais même pas voir le boss la moitié du temps, ce qui rendait difficile d’esquiver ou de bloquer beaucoup de leurs attaques. Il m’arrivait de regarder une boule de lumière avant d’être frappé par une attaque que je ne pouvais pas prévoir. La caméra est également très mauvaise, car elle ne me permet pas de voir quand je suis trop près de la géométrie, ou bien elle commence à se dérégler, ce qui rend impossible de s’orienter.

SD Gundam Battle Alliance peut valoir la peine d’être joué pour les grands fans de Gundam qui veulent juste un autre hack and slash. Le combat et la personnalisation font cruellement défaut par rapport à Gundam Breaker 3 de 2016 et le design du jeu ne tient même pas la comparaison avec Gundam Battle Universe de 2009. C’est probablement le jeu le plus décevant de l’année pour moi et je suis juste honnêtement choqué de voir à quel point Artdink a raté la cible, considérant comment il a développé certains des meilleurs jeux de la franchise.

La note des lecteurs


Les notes 0

RÉPONSE
Annuler

Envie de publier votre propre test ?

ou créer un compte dès maintenant et rejoignez la communauté tseret

Envie de commenter ?

ou créer un compte dès maintenant et rejoignez la communauté tseret