Soluces, guides et actualités du jeux vidéo
Rechercher...
Generic filters
Exact matches only

Test de Nickelodeon All-Star Brawl

Il serait facile de rejeter Nickelodeon All-Star Brawl comme un clone sous licence de Super Smash Bros. cherchant simplement à profiter de la popularité du jeu de combat de Nintendo. Bien qu’il s’agisse en fin de compte d’un clone de Super Smash Bros., il copie en fait les meilleures parties de la mécanique de Smash Bros. qui font de Nickelodeon All-Star Brawl un jeu de combat étonnamment bon. Mais en dehors de ce combattant de base, ce brawler sous licence n’a pas vraiment beaucoup d’habillage pour garder les choses intéressantes pour un jeu prolongé.

Nickelodeon All-Star Brawl est un jeu de combat amusant et rapide qui revient au cœur de ce qui a rendu Super Smash Bros. si spécial il y a 20 ans. 20 personnages issus de diverses propriétés de Nickelodeon présentent une variété de mouvements, chacun avec sa propre tournure unique qui tire vraiment parti de l’identité du personnage. Certains sont dignes d’un mème, comme le coup de téléphone « Non, c’est Patrick ! » du meilleur pote de Bob l’éponge, tandis que d’autres prennent simplement en compte l’identité du personnage, comme les flashs de la caméra d’April O’Neil. Certains personnages sont légers et rapides, d’autres ont une portée plus longue, et d’autres encore, comme Reptar, sont des puissances plus lentes.

Là où d’autres clones de Smash, comme PlayStation All-Stars Battle Royale, ont essayé de changer la formule, Nickelodeon All-Star Brawl la suit presque à la lettre, et c’est mieux ainsi. Vous épuiserez vos adversaires, en accumulant un pourcentage jusqu’à ce que vous puissiez les envoyer voler hors de la carte. Il faut un peu de temps pour s’habituer aux commandes, notamment avec le Triangle qui fait office de bouton de saut pour libérer l’entrée du d-pad vers le haut pour qu’elle serve de modificateur d’attaque, mais une fois que vous avez joué quelques matchs et que la mémoire musculaire se met en place, cela devient beaucoup plus facile. Nickelodeon ne corrige pas ce qui n’est pas cassé, adoptant une mécanique essentiellement identique à celle d’une série qui s’est imposée dans le genre des brawlers. Et le jeu en ligne est fantastique, ce qui signifie que, du moins pour l’instant, vous pouvez trouver des matchs rapidement et le netcode fonctionne très bien.

Une coquille de Nickelodeon

Là où Nickelodeon All-Star Brawl échoue vraiment, c’est dans tout le reste. Il s’agit d’un jeu de combat compétent, mais il est recouvert d’une fine couche de peinture Nickelodeon qui donne l’impression que l’expérience est bon marché. Il n’y a pas de doublage pour les personnages dont les répliques sont parmi les plus emblématiques des dessins animés. Si vous espériez entendre Bob l’éponge et Avatar Aang badiner avant de s’affronter, vous serez déçu. Les personnages ne prononcent même pas de répliques, de mots isolés ou même un grognement pendant les combats. Tout ce que vous obtenez, ce sont quelques zones de texte pour le discours d’avant-match, des citations qui n’ont jamais vraiment de rapport entre elles et des bruits de combat standard.

Et à travers les 20 étapes du jeu (une pour chaque personnage), peu de lieux réellement emblématiques de la série Nick sont utilisés. Bien qu’il y ait trois personnages de Bob l’éponge, pas un seul de leurs stages ne présente des environnements notables comme la maison de Bob l’éponge (ou celles de ses voisins), le Crabe Croustillant ou la cabane de Sandy. Au lieu de cela, nous sommes étrangement traités avec les champs de méduses génériques, le vaisseau du Hollandais volant et Glove World (qui ressemble tellement à un parc d’attractions générique qu’il a fallu du temps pour réaliser qu’il s’agissait en fait de Bob l’éponge).

Sans parler du manque évident de représentation complète de Nickelodeon. Bien que certaines séries aient droit à deux ou trois personnages, d’autres grandes franchises nostalgiques sont totalement absentes. Où sont les personnages de Doug, Angry Beavers, Rocket Power, Jimmy Neutron, ou Fairly OddParents ? Même les choix des personnages des franchises incluses sont un peu étranges. Helga mais pas Arnold ? Trois personnages de Teenage Mutant Ninja Turtles mais rien de la série iconique susmentionnée qui n’est pas représentée ? J’imagine que les négociations de licence pour le roster complet ont été quelque peu difficiles, mais on ne peut pas vraiment appeler le jeu « All-Star Brawl » si toutes les stars ne se battent pas.

Et pour un titre qui utilise une poignée de personnages animés et dont l’identité entière est basée sur une plateforme réputée pour ses animations, il n’y a pas vraiment d’animation en dehors des combats eux-mêmes. Les menus sont ternes et laids à regarder. Il y a bien une petite animation de pose pour gagner un personnage à la fin d’une série de combats d’arcade, mais dans l’ensemble, Nickelodeon All-Star Brawl semble être une coquille bon marché d’un titre sous licence jetable, ce qui est décevant compte tenu de sa compétence relative en matière de gameplay.

Ce que vous voyez est ce que vous obtenez

Dans un environnement de jeux de combat où Super Smash Bros. Ultimate a placé la barre très haut pour ce que l’on peut attendre des autres clones de Smash, Nickelodeon All-Star Brawl donne l’impression de ne pas être à la hauteur. Smash Bros. avait déjà dépassé la liste de 20 personnages dans Melee en 2001. Il a ensuite passé les deux dernières décennies et quelques changements à perfectionner, étendre et faire évoluer la franchise de jeu de combat brawler, montrant qu’il pouvait s’agir de bien plus que de… simples combats.

Le seul mode alternatif (en dehors de la possibilité de choisir le mode chronométré ou les actions, ou de jouer à Arcade, qui est basé sur les actions) est Sport Ball, qui voit les joueurs lancer l’un des différents types de balles dans des buts en forme d’étoile de chaque côté de l’arène. C’est une distraction assez amusante pour un temps, mais qui reste loin de la variété de défis de Smash Bro. Normalement, je n’aime pas comparer les jeux de manière aussi flagrante, mais lorsque votre titre est un clone littéral d’un autre, les différences sont encore plus flagrantes.

Avec Nickelodeon All-Star Brawl, il n’y a rien d’utile ou d’intéressant à débloquer, pas de tenues ou de looks alternatifs pour les personnages, et si vous avez joué quelques matchs, vous avez plus ou moins fait l’expérience du jeu entier. Vous débloquerez des œuvres d’art et des musiques de scène que vous pourrez regarder et écouter via un menu, mais ce sont de maigres consolations quand il n’y a absolument rien à chasser pour le gameplay. Il n’y a même pas un semblant de narration ou quoi que ce soit d’autre pour lier le tout à part « hé, voici une bande de personnages de Nickelodeon qui se frappent au visage ». La jouabilité est sans doute la chose la plus importante, mais l’emballage dans lequel tout cela est prévu laisse beaucoup à désirer.

Nickelodeon All-Star Brawl est un excellent clone de Smash qui sous-utilise douloureusement sa licence Nickelodeon, à son propre détriment. Dépourvu de certains des plus grands personnages, franchises et environnements de Nickelodeon, sans aucune voix, le tout dans un emballage peu impressionnant, Nickelodeon All-Star Brawl est un bon concept et l’un des meilleurs clones de Smash prévus ces 20 dernières années. Mais il a vraiment besoin d’une présentation plus solide et d’une utilisation plus approfondie de sa licence éponyme pour mieux s’imposer en tant que brawler à personnages principaux.

La note des lecteurs


Les notes 0

RÉPONSE
Annuler

Envie de publier votre propre test ?

ou créer un compte dès maintenant et rejoignez la communauté tseret

Envie de commenter ?

ou créer un compte dès maintenant et rejoignez la communauté tseret