Soluces, guides et actualités du jeux vidéo
Rechercher...
Generic filters
Exact matches only

Square Enix s’intéresse aux NFT et veut persuader les joueurs

Le président de Square Enix, Yosuke Matsuda, a publié une lettre publique de Nouvel An pour discuter de ce qui attend l’entreprise, et le « metaverse » et les NFT (jetons non fongibles) figurent parmi les principaux sujets. Matsuda reconnaît que les premiers efforts des entreprises en matière de NFT ont parfois été « surchauffés » et trop spéculatifs, mais il pense que les entreprises finiront par trouver des solutions adaptées aux NFT que le public adoptera. En attendant, Square Enix veut tirer parti de l’IA, de la technologie blockchain et des NFT pour créer des expériences de jeu vidéo où les joueurs ne se contentent pas de « jouer pour s’amuser », mais « jouent pour contribuer ».

C’est définitivement loin d’être aussi maléfique que ça en a l’air, mais ce n’est pas non plus aussi pas maléfique que ça pourrait l’être. Il s’agit essentiellement d’une façon vraiment complexe et étrange de dire que la société veut permettre aux joueurs de créer du contenu généré par l’utilisateur avec une valeur ajoutée. Voici l’extrait pertinent de Yosuke Matsuda dans la lettre de nouvel an de Square Enix :

… En revanche, les jeux blockchain, qui sont sortis de l’enfance et entrent en ce moment même dans une phase de croissance, sont construits sur le principe d’une économie de jetons et ont donc le potentiel de permettre une croissance autonome des jeux. Le moteur qui permet le plus une telle croissance autonome des jeux est la diversité, à la fois dans la façon dont les gens s’engagent dans un contenu interactif comme les jeux, et dans leurs motivations pour le faire. Les progrès réalisés dans les économies de jetons vont probablement donner un nouvel élan à cette tendance à la diversification. Je considère que le concept « jouer pour gagner », qui suscite un tel enthousiasme, en est un excellent exemple.

Je suis conscient que certaines personnes qui « jouent pour s’amuser » et qui constituent actuellement la majorité des joueurs ont exprimé leurs réserves à l’égard de ces nouvelles tendances, et c’est compréhensible. Cependant, je pense qu’il y aura un certain nombre de personnes dont la motivation est de « jouer pour contribuer », j’entends par là aider à rendre le jeu plus passionnant. Le jeu traditionnel n’a offert aucune incitation explicite à ce dernier groupe de personnes, qui étaient motivées strictement par des sentiments personnels incohérents tels que la bonne volonté et l’esprit de bénévolat. Ce fait n’est pas sans rapport avec les limites de l’UGC (user-generated content) existant. L’UGC a vu le jour uniquement en raison du désir d’auto-expression des individus et non parce qu’il existait une incitation explicite pour les récompenser de leurs efforts créatifs. Je pense que c’est l’une des raisons pour lesquelles les contenus générés par les utilisateurs n’ont pas été aussi nombreux qu’on pourrait le croire à changer la donne.

L’essentiel est que l’IA, la technologie blockchain et les NFT sont là pour rester dans un avenir prévisible, que ce soit chez Square Enix ou tout autre développeur, mais les effets réels qu’ils auront restent à voir. C’est l’ère du Far West pour cette vague de nouvelles technologies naissantes, et il va y avoir tellement de gaffes douloureuses et idiotes en cours de route. Mais quelqu’un finira peut-être par trouver comment faire fonctionner cette technologie – que cela nous plaise ou non.

Faites-nous savoir si vous jouez aux jeux de Square Enix juste pour vous amuser ou si vous êtes intéressé par la vision de Matsuda de « contribuer » au contenu des jeux.

Envie de commenter ?

ou créer un compte dès maintenant et rejoignez la communauté tseret