Soluces, guides et actualités du jeux vidéo
Rechercher...
Generic filters
Exact matches only

Sony investit dans un groupe de développement externe japonais

Sony a effectivement fermé le Japan Studio au début de l’année, conservant le développeur d’Astro’s Playroom, Team Asobi, et le développant pour en faire une équipe first-party à part entière. Cependant, nombreux sont ceux qui pensent que PlayStation tourne le dos à son pays d’origine, le fabricant de Gran Turismo 7, Polyphony Digital, étant le seul autre groupe basé au Japon. Ce n’est pas vrai selon le patron de PlayStation Studios, Hermen Hulst.

« Je dirai que, d’une certaine manière, nous sommes toujours une entreprise japonaise », a-t-il déclaré à Game Informer. « C’est notre héritage. C’est toujours une partie de ce que nous sommes. Nous aimons nos jeux japonais. » Hulst a expliqué qu’en plus de Team Asobi et Polyphony Digital, le détenteur de la plate-forme investit également dans son unité de développement externe.

« Nous investissons également dans notre groupe de développement externe basé à Tokyo, et c’est une équipe qui a évidemment travaillé avec des sociétés comme From Software et Kojima Productions », a-t-il poursuivi. « Nous sommes donc très investis dans le développement japonais et le développement japonais est quelque chose que nous aimons. Je pense que c’est un élément tellement central de l’identité PlayStation que je ne nous vois pas nous détourner du développement japonais ou même asiatique. »

Nous savons que Sony XDEV est désormais une opération mondiale, et qu’elle a embauché massivement à Tokyo et au Japon. Tout cela signifie que nous devrions, avec un peu de chance, voir de nombreux projets publiés par PlayStation sortir du pays au cours de la prochaine génération. Des choses passionnantes !

Envie de commenter ?

ou créer un compte dès maintenant et rejoignez la communauté tseret