Soluces, guides et actualités du jeux vidéo
Rechercher...
Generic filters
Exact matches only

Preview de Curse of the Sea Rats

Je suis toujours partant pour des Metroid-likes avec des personnages dessinés à la main.

Curse of the Sea Rats sort l’année prochaine et met en scène des humains jouables transformés en rats par une sorcière pirate.

Est-ce une sorcière qui est un pirate ou un pirate qui est une sorcière ?

Peut-être est-elle également les deux ?

La démo du jeu est à venir et j’ai pu l’essayer en avance.

Bien que j’adore l’art des personnages et que la narration semble prometteuse, j’ai l’impression que la jouabilité pourrait être améliorée.

Il n’est pas tout à fait là pour moi, ce que j’ai trouvé surprenant.

Curse of the Sea Rats commence avec nos quatre héros emmenés en procès pour trahison contre l’Empire britannique à bord d’un navire.

Mais le navire est attaqué par Flora Burn, la sorcière pirate susmentionnée, qui transforme tout le monde à bord en un rat géant.

Ensuite, elle enlève le fils du capitaine et s’enfuit.

Le capitaine passe un accord avec les quatre prisonniers : s’ils sauvent son fils de la sorcière (ou du pirate), ils seront pardonnés pour leurs crimes et libérés.

L’histoire est entièrement parlée et les quatre personnages ont des dialogues uniques.

Les Metroid-likes ne bénéficient généralement pas d’un doublage complet, c’est donc un ajout bienvenu.

Les quatre personnages ont des mouvements et des arbres de compétences différents.

Vous avez un homme américain, une femme amérindienne, un homme de la Barbade et une femme japonaise.

Les trois derniers semblent un peu trop caricaturaux, avec leurs accents.

Pour être honnête, c’est un peu dégoûtant.

Le jeu commence alors et vous êtes chargé de retrouver le fils du capitaine.

Ne le laissez pas tomber

Curse of the Sea Rats se joue sur un plan 2D et les environnements sont modélisés en 3D.

Les personnages sont tous des vecteurs dessinés à la main et ils sont absolument excellents.

C’est sans aucun doute du beau travail.

Malheureusement, l’art vectoriel a l’air bien meilleur que les arrière-plans, ce qui est un peu choquant.

Les personnages ont tous une attaque par défaut ainsi que des attaques aériennes, accroupies, uppercut et air descendant.

Ils ont également tous une spéciale, ainsi que des options défensives.

La femme amérindienne, Buffalo Calf (non, je ne plaisante pas), a une esquive bizarre qu’elle utilise en restant sur place.

La Japonaise, Akane, dispose d’une parade. Tous les personnages montent en niveau en même temps, vous pouvez donc passer de l’un à l’autre comme vous le souhaitez sans craindre d’être sous-nivelé.

Mais le mouvement et le combat sont étonnamment rigides et peu réactifs.

Les personnages ne semblent pas du tout mobiles et tout est rigide.

La démo comprend deux boss, un gros rat (nommé Fatso) et un crabe géant commandé par un plus petit crabe. Ils exacerbent les problèmes, avec des hitboxes bizarres et des mouvements qui semblent en contradiction avec les capacités des personnages du joueur.

Je joue à beaucoup de jeux de ce genre et le gameplay est complètement à côté de la plaque pour moi.

Le fait que vous perdiez la moitié de votre argent lorsque vous mourez et que vous deviez aller le ramasser n’aide pas.

J’aimerais vraiment que les gens arrêtent de fourrer des éléments de type Souls là où ils ne sont pas nécessaires.

Malgré tout, le jeu complet pourrait très bien offrir un bien meilleur moment que cette démo semblait l’indiquer.

Envie de commenter ?

ou créer un compte dès maintenant et rejoignez la communauté tseret