Soluces, guides et actualités du jeux vidéo
Rechercher...
Generic filters
Exact matches only

Nintendo Switch : Les 16 Meilleurs jeux Resident Evil de tous les temps

La série Resident Evil a tellement évolué au fil des ans que même les fans endurcis ont du mal à désigner un favori.

De quelle marque de Biohazard s’agit-il ?

Préférez-vous les commandes de tank à l’ancienne et les angles de caméra fixes, ou avez-vous des goûts plus orientés vers l’action ?

À la première personne ou par-dessus l’épaule ?

Original ou REmake ?

Indépendamment des différentes saveurs individuelles, le mélange addictif de terreur cinématographique et de films de série B et gore les traverse tous.

Mais quel Resident Evil est le meilleur ?

Vous trouverez ci-dessous les meilleurs jeux Resident Evil (et, par extension, les pires) sur les plateformes Nintendo, selon les lecteurs de Nintendo Life.

Le jeu original est sorti sur PlayStation en 1996 et a donné naissance au genre survival horror tel que nous le connaissons.

Si la série a connu des hauts et des bas au cours des deux dernières décennies, nous vivons un âge d’or de RE, et la Switch a eu la chance de recevoir une flopée de portages de la série à glacer le sang de Capcom.

Presque toutes les entrées  » significatives  » sont arrivées sur une plateforme Nintendo à un moment ou à un autre, et même les récents remakes de Resident Evil 2 et Resident Evil 3, ainsi que les derniers jeux mainline totalement nouveaux Resident Evil 7 et Resident Evil Village sont prévus sur Switch en version Cloud, le premier étant disponible au Japon depuis 2018, et le second ayant été lancé récemment dans le monde entier – consultez notre critique si la simple mention du mot  » Cloud  » ne suffit pas à vous effrayer. Nous ajouterons les autres au classement ci-dessous en temps voulu.

N’oubliez pas que l’ordre est régi par les notes attribuées par les utilisateurs à chaque entrée de notre base de données de jeux et qu’il est susceptible d’être modifié en temps réel, même après publication.

Vous pensez qu’un jeu devrait être plus haut ?

Il vous suffit de cliquer sur l’étoile et de lui attribuer une note sur dix pour ajouter votre note et éventuellement modifier le classement.

Alors, éteignez les lumières, montez le son et, peut-être, prenez un sandwich pendant que nous découvrons le meilleur jeu Resident Evil de tous les temps.

Lisez la suite, si vous osez.

Remarque. Afin d’éviter les répétitions, nous n’avons inclus qu’une seule version de chaque jeu ci-dessous, bien que nous comptions les REmakes comme des titres distincts. Si un portage du jeu est disponible pour jouer sur Switch, c’est celui que nous avons choisi. Lorsque ce n’est pas le cas, nous avons sélectionné la version la plus remarquable du jeu pour l’inclure.

16. Resident Evil 6 (Switch eShop)

Considéré par beaucoup comme le moment où la série principale s’est trop éloignée de ses origines survival horror, Resident Evil 6 propose quatre campagnes qui tissent ensemble les histoires de Leon S.

Kennedy, Ada Wong, Chris Redfield et Jake Muller.

La qualité variable des scénarios des quatre personnages n’a pas aidé, et le jeu a sans doute souffert d’avoir étiré le modèle de RE4 jusqu’au point de rupture après que tous les autres jeux de tir à la troisième personne aient déjà nettoyé son cadavre.

RE6 a ses défenseurs – et il y a certainement beaucoup de choses à réévaluer – mais il est généralement considéré comme le point faible de la série principale.

15. Resident Evil Village Cloud (Switch eShop)

Resident Evil : Village est une excellente suite de la série principale Resident Evil qui rend hommage à Resident Evil 4 tout en affichant son propre style et sa propre identité.

La perspective à la première personne permet de vivre des moments vraiment terrifiants (bien qu’un mode à la troisième personne soit également prévu dans le DLC Winters’ Expansion) et les rencontres avec les boss sont parmi les meilleures de toute la série.

Bien sûr, le fonctionnement via le cloud signifie que vous rencontrerez probablement des problèmes, ainsi que des temps de chargement douteux et des ralentissements potentiels.

Notre expérience à ce sujet a été agréablement minime par rapport à d’autres versions cloud auxquelles nous avons joué, mais assurez-vous de tester la démo par vous-même.

Si vous n’avez accès qu’à une Switch, c’est un moyen assez solide de découvrir un excellent jeu.

14. Resident Evil Gaiden (GBC)

Resident Evil Gaiden était une tentative de transposer le survival horror sur la petite console portable de Nintendo et a fait voyager la franchise sur l’océan bien avant Resident Evil Revelations.

Évidemment, préserver le gameplay de l’original sur un matériel aussi modeste aurait été un énorme défi, bien que cela n’ait pas empêché Capcom d’annoncer un portage pour le Game Boy Color (consultez The Cutting Room Floor pour voir ce prototype).

Un portage direct a finalement été annulé et remplacé par ce jeu, un jeu de haut en bas qui abstrait le combat de zombies avec des éléments à la première personne impliquant une barre coulissante à moitié inspirée d’un certain nombre de jeux de golf.

Mettant en vedette les personnages Leon S. Kennedy et Barry Burton, ce REG à l’acronyme amusant est une tentative décente de transposer la tension caractéristique de la série sur un portable, mais après la beauté des pré-rendus des jeux principaux, sa version basse-fidélité diminue quelque peu l’effet.

Avec tous les jeux de la série qui ont reçu des remakes, nous aimerions voir Capcom s’attaquer de nouveau à ce jeu dans un contexte moderne.

Tout le monde aime un peu de Barry.

13. Resident Evil 5 (Switch eShop)

Bien que le jeu puisse être une corvée si vous jouez seul, à cause d’une intelligence artificielle défaillante, nous nous souvenons avoir énormément apprécié notre jeu en coopération de Resident Evil 5 à l’époque et il est maintenant disponible sur Switch.

Le fait d’avoir un ami dans le jeu atténue quelque peu l’horreur de la survie, mais évite également l’horreur alternative d’un partenaire IA incompétent et maladroit.

RE5 fait monter l’action à 11 et même s’il n’est pas aussi frais que son prédécesseur, c’est toujours un plaisir tant que vous avez un véritable ami humain pour verrouiller et charger à vos côtés.

12. Resident Evil : The Mercenaries 3D (3DS)

En tant que dérivé portable du mode Mercenaires séparé, étonnamment amusant, qui a fait ses débuts dans Resident Evil 4, Resident Evil : The Mercenaries 3D a élargi la liste des personnages jouables et transformé le jeu de tir en un jeu coopératif autonome à prix plein.

La question de savoir si le contenu était vraiment suffisant pour justifier le prix demandé était une autre question, et Capcom – qui n’est pas étranger à l’habitude de pousser sa chance lors de la fixation du prix de certains logiciels – aurait peut-être mieux fait d’en faire un titre moins cher, à télécharger uniquement (ou même un DLC lié à Revelations).

Cependant, le jeu était étonnamment addictif, et avoir quelque chose d’aussi beau sur 3DS était une nouveauté à l’époque.

11. Resident Evil 0 (Switch eShop)

Ayant commencé à être développé sur N64, Resident Evil 0 associait Rebecca Chambers, issue du premier jeu, et Billy Coen, un détenu en fuite.

Il est venu à un moment où les anciennes commandes de chars d’assaut commençaient à être un peu dépassées.

Le fait d’avoir deux personnages à contrôler a donné une couche supplémentaire de stratégie à la gestion de l’inventaire, chaque protagoniste ayant des capacités spéciales.

Vous pouviez également déposer des objets sur le sol. Des trucs qui changent les paradigmes.

L’histoire n’est destinée qu’aux fans de la série et n’est qu’un tissu conjonctif, mais il y a beaucoup d’horreur à l’ancienne dans RE et le jeu est plutôt joli.

Nous pensons qu’il vaut la peine d’être revu si vous êtes un fidèle de la série qui l’a ignoré à l’époque.

Il n’y a qu’un nombre limité de ces jeux RE « traditionnels » et, même avec ses défauts, celui-ci en est un solide.

10. Resident Evil: The Darkside Chronicles (Wii)

Une agréable portion d’action de tir à l’arme légère accompagnée d’un bon vieux plat d’histoires réchauffées et de remplissage de lacunes narratives, Resident Evil : The Darkside Chronicles mélange la reprise de divers événements de Resident Evil 2 et Resident Evil Code : Veronica avec de nouveaux scénarios se déroulant plusieurs années après.

Pour un titre Wii, les graphismes sont excellents et les fans ont de quoi se régaler avec les favoris de la série, Leon S. Kennedy (le « S » signifiant « Sensational hair ») et Claire Redfield.

9. Resident Evil Revelations (Switch eShop)

Le jeu a débuté sur la 3DS avant d’être porté sur d’autres plateformes (dont la Wii U).

Les compartiments du bateau de croisière Queen Zenobia étaient une concession nécessaire au niveau de la conception lorsque le jeu fonctionnait exclusivement sur du matériel portable, et cela a donné à Resident Evil Revelations une saveur unique dans l’ère RE moderne, rappelant les espaces confinés du Spencer Mansion du premier jeu, bien qu’ici le « manoir » soit flottant.

En dépit de quelques ennemis décevants et d’une mécanique de balayage un peu laborieuse, Revelations (ou « Revelaitons », comme l’appelait la célèbre erreur d’impression au dos de la boîte) a fait un excellent travail en transposant la tension de la série sur la console portable de Nintendo.

Le jeu était fantastique, et même mis à l’échelle sur du matériel plus puissant, il tient remarquablement bien la route.

Sa suite l’emporte dans un face-à-face, nous dirions, mais c’est toujours un jeu à voir s’il vous a échappé la première (ou la deuxième) fois.

8. Resident Evil: The Umbrella Chronicles (Wii)

Comme pour toutes les meilleures franchises hollywoodiennes, les créateurs de la série Resident Evil ne seront pas satisfaits tant qu’ils n’auront pas comblé toutes les lacunes imaginables entre les jeux principaux avec une préquelle, une suite ou – pardonnez-nous – une « interquelle ». Non, Chris, Jill, Leon et la bande ne peuvent pas faire une pause pipi sans se retrouver dans un spin-off, ou un remake qui ajoute quelques nouveaux éléments.

La plus grande surprise, cependant, est que certains des spin-offs ont été plutôt bons. Il y en a beaucoup qui ne sont pas arrivés sur les consoles Nintendo, mais la Wii a reçu sans doute deux des meilleurs sous la forme de Resident Evil : The Umbrella Chronicles et de sa suite. Il s’agit d’un jeu de tir sur piste avec beaucoup de fan service interstitiel qui fait référence aux entrées principales et se concentre sur les exploits littéralement louches d’Albert Wesker. Il s’agit d’une expérience amusante, de type arcade, qui peut être considérée comme une bonne mise à jour de « Précédemment dans Resident Evil » pour quiconque souhaite se lancer dans la série à un stade ultérieur.

7. Resident Evil Revelations 2 (Switch eShop)

Un jeu épisodique mettant en vedette Claire Redfield et le retour de Barry « Jill Sandwich » Burton du RE original.

Nous avons également pu rencontrer sa fille Moira dans Resident Evil Revelations 2.

Le jeu en coopération a été servi avec un twist : sur les quatre personnages jouables, seuls deux utilisent des armes à feu.

Cela vous oblige à aborder les scénarios différemment et donne à certaines parties du jeu une saveur furtive.

Bien qu’il n’ait pas le prestige des jeux principaux, il s’agit d’un excellent ajout à la gamme et, en tant que fans de Barry dans le jeu original, nous avons été ravis de le voir revenir dans son nouveau rôle paternel.

6. Resident Evil: Deadly Silence (DS)

Bien que la DS n’offre pas l’envergure cinématographique de l’original pour PlayStation, Resident Evil : Deadly Silence est un portage admirable du jeu qui a donné le coup d’envoi de toute la série, offrant aux joueurs Nintendo une partie essentielle de l’histoire du jeu sous une forme portable pratique.

Outre l’ajout de quelques gadgets sur l’écran tactile et l’avantage d’avoir votre carte visible à tout moment sur l’écran supérieur (ainsi que le virage rapide à 180 degrés des jeux ultérieurs et les nouvelles énigmes optionnelles du mode Rebirth), il s’agit d’une adaptation étonnamment fidèle du jeu original dans son aspect pré-REmake de 1996, avec tout ce qui rend ce jeu spécial et maladroit dans la même mesure.

Si vous ne jouez qu’à une seule version du premier jeu de la série, REmake est la voie à suivre.

Néanmoins, les inconditionnels de la série et les aficionados de l’horreur voudront aussi jeter un coup d’oeil à cette version plus brillante du Spencer Mansion.

5. Resident Evil Code: Veronica X (GCN)

Développé à l’origine pour la Dreamcast de Sega, Resident Evil Code : Veronica X suit une fois de plus Claire Redfield et est le premier de la série à proposer des arrière-plans entièrement en 3D, par opposition aux versions pré-visualisées des jeux précédents.

C’était le premier des « spin-offs », bien qu’il ait commencé par être un portage de Resident Evil 2 avant de devenir un jeu entièrement original.

La version « X » comportait des cinématiques supplémentaires lorsque le jeu est passé de la Dreamcast en difficulté à la GameCube et à la PS2.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une entrée numérotée, il s’agit essentiellement d’une « suite » de RE2 plutôt que de Resident Evil 3 (qui a lui-même commencé comme un spin-off d’histoire secondaire) et conserve la saveur d’horreur des premiers jeux avant que RE4 n’injecte à la série une puissante dose d’action à la troisième personne.

4. Resident Evil 3: Nemesis (GCN)

Pour ce qui est des consoles Nintendo, Resident Evil 3 : Nemesis n’est sorti que sur GameCube, mais le remake sera disponible sur Switch en version Cloud le 18 novembre.

La version GameCube était un portage pur et simple du jeu PlayStation (comme nous l’avons vu, Capcom est un spécialiste du portage pur et simple).

Ce jeu se déroule en même temps que les événements du deuxième jeu et a commencé sa vie comme un spin-off, mais il a fini par avoir son propre numéro et la poursuite de Jill Valentine par le méchant éponyme a ajouté une délicieuse cuillerée de paranoïa dans une série déjà bouillonnante de tension.

Bien qu’OG Nemesis soit actuellement emprisonné sur GameCube, nous aurons l’occasion de revoir la vilaine brute traquer une console Nintendo bien assez tôt via le cloud.

3. Resident Evil (Switch eShop)

L’original, et le meilleur. Enfin, là-haut avec les meilleurs, au moins.

Il peut être difficile d’y revenir si vous êtes habitué aux jeux Resident Evil modernes, mais celui-ci a donné naissance à un genre et si vous l’avez évité par le passé, vous vous devez de donner une chance aux commandes du réservoir et de laisser la terreur du manoir Spencer s’imprégner dans votre âme.

Ce remake – connu sous le nom familier de REmake – a d’abord été lancé sur GameCube (il a également bénéficié d’un portage sur Wii) et offrait une version remaniée et réimaginée de l’original PlayStation qui transformait son look pour l’aligner sur le ton établi à partir de la suite.

L’original mérite le plus grand respect en tant que géniteur de la série, et cette version du manoir Spencer est construite sur les mêmes bases, mais c’est la manière optimale de vivre un classique du survival horror.

2. Resident Evil 4 (Switch eShop)

Remarquable bouffée d’air frais pour une franchise qui commençait à s’essouffler, Resident Evil 4 est l’un des meilleurs jeux vidéo de tous les temps et a mis la série sur la voie de l’action, loin du survival horror à caméra fixe, pré-visualisé et « mis en scène » des jeux précédents.

Ce que vous avez perdu en tension a été plus que compensé par la jouabilité brillante et la progression impeccable de l’histoire, qui augmente continuellement les enjeux et ajuste automatiquement la difficulté pour vous tenir en haleine sans vous faire dérailler.

L’abandon des zombies standard au profit des « Ganados », plus intrigants, et l’assèchement de la palette de couleurs ont contribué à rendre l’histoire de Leon et Ashley différente des jeux précédents.

L’excellente édition Wii a ajouté des commandes par pointeur qui fonctionnent fantastiquement bien, même si elles ont peut-être rendu les choses un peu trop faciles.

Mais elles étaient totalement facultatives et il n’y a pas de mauvaises façons de jouer à RE4 sur les plates-formes Nintendo ; que vous choisissiez l’option originale du GameCube, le portage Wii plus convivial ou l’édition Switch plus pointue, vous ne regretterez pas d’avoir entrepris ce séjour en Europe, malgré les habitants peu amicaux.

1. Resident Evil 2 (N64)

Resident Evil 2 est, en un sens, le point de départ de la série moderne telle que nous la connaissons.

Le premier jeu était terrifiant, mais les valeurs de production de la version originale – avec ses séquences FMV ringardes et ses dialogues douteux – le plaçaient dans le domaine du genre de l’horreur en vidéo.

Cela a été rétabli avec REmake, mais Resident Evil 2 a considérablement amélioré la situation à tous les égards et a établi l’aspect et la sensation que la série a adoptés à partir de ce moment-là.

La version Nintendo 64 du classique de la PlayStation est un portage techniquement incroyable en soi, la version GameCube étant plus nette, mais sans doute moins intéressante.

Ce sont actuellement vos seules options sur les plateformes Nintendo, bien que le REmake 2, acclamé par la critique, soit bientôt prévu sur Switch via le Cloud.

Envie de commenter ?

ou créer un compte dès maintenant et rejoignez la communauté tseret