Soluces, guides et actualités du jeux vidéo
Rechercher...
Generic filters
Exact matches only

Microsoft Flight Simulator : Des outils simples pour la planification de vol de base

Microsoft Flight Simulator vous permet d’explorer pratiquement tous les coins de notre planète Terre. Pratiquement tous les aéroports du monde sont présents, et presque chaque centimètre carré du globe est rendu. Bien que le premier vol typique des nouveaux arrivants consiste à se rendre dans leur région locale et à trouver leur maison, il ne faudra pas longtemps avant que vous ne soyez prêt à vous aventurer. Après tout, vous êtes ici en train de lire cet article.

Avec cet objectif en tête, voici une collection d’outils pratiques de planification de vol pour Microsoft Flight Simulator qui vous aideront à planifier votre prochaine visite virtuelle en avion. Peu importe où vous décidez de voler ou ce que vous décidez de voler, ces outils vous donneront toutes les informations dont vous aurez besoin pour bien comprendre où vous allez avant le décollage. En guise de remarque, il ne s’agit pas d’un guide de planification de vol ultra-réaliste. Il est plutôt conçu pour tout le monde, que vous soyez un débutant ou un simulateur occasionnel qui n’entre pas trop dans la catégorie « élite ». De plus, bon nombre de ces outils sont des pages Web, vous pourrez donc y accéder sur n’importe quel appareil, pour la plupart.

Toutefois, avant de commencer à utiliser ces outils externes, il est bon de revoir comment planifier un vol depuis la simulation elle-même. La méthode la plus simple consiste à sélectionner un point d’origine et une destination sur la carte du monde. Cela permettra de planifier automatiquement un itinéraire simple. Dans le monde réel, cela s’appelle « voler directement ». Pour un itinéraire plus complexe, vous pouvez sélectionner la catégorie déroulante « IFR » dans le menu du jeu.

Vous pourrez alors choisir parmi un certain nombre de routes différentes, chacune avec des points de passage différents et des distances et temps de vol estimés différents. Ces routes peuvent zigzaguer, s’incliner et se courber pour vous faire arriver à l’aéroport dans des directions spécifiques. Parfois, elles peuvent aussi être beaucoup plus courtes que la route « directe ». Si l’avion est équipé d’un pilote automatique, réglez-le sur le mode NAV correct afin de suivre automatiquement les waypoints tels qu’ils sont indiqués sur l’appareil GPS et la carte VFR intégrée. Vous pouvez consulter un tutoriel séparé sur le GPS et le pilote automatique pour plus d’informations.

Informations sur l’aéroport – AirNav

Si vous vous aventurez dans un aéroport où vous n’avez jamais volé auparavant, ce petit site tout simple propose des statistiques sur la plupart des aéroports du monde entier. AirNav contient une grande partie des informations contextuelles précises que les vrais pilotes utilisent, mais les novices peuvent également s’en servir pour de simples opérations de simulation. Ces informations comprennent les numéros de piste, l’altitude, le statut de l’aéroport (s’il s’agit d’un aérodrome fermé ou non), et une carte satellite pratique ainsi qu’un diagramme montrant la disposition de l’aéroport et de ses pistes.

Presque chaque fois que je visite un nouvel aéroport, j’entre le code OACI dans le site et j’obtiens ses statistiques. Ce code est le code à quatre caractères que vous pouvez obtenir à partir de l’écran Carte du monde dans Microsoft Flight Simulator. Par exemple, le code OACI de l’aéroport international de Los Angeles est KLAX. L’aéroport international de Miami est KMIA. L’aéroport international de Londres-Heathrow est désigné par EGLL.

Une fois que vous avez trouvé le code de l’aéroport de votre choix, tapez-le dans la barre de recherche d’AirNav et gardez cette page ouverte jusqu’à ce que vous soyez à quelques kilomètres de votre destination. Cela vous permettra de savoir à l’avance où se trouvent les pistes et à quelle profondeur vous devrez réellement descendre (particulièrement important dans les régions montagneuses). Si vous utilisez le système ATC intégré à la simulation, vous obtiendrez la piste active, qui correspond de manière réaliste à la piste utilisée en fonction de la direction du vent. Si vous volez totalement seul, vous pouvez atterrir sur la piste de votre choix, mais il est toujours préférable d’atterrir dans la direction où le vent souffle vers (et non avec) le nez de l’avion.

Météo – Meteoblue

Microsoft Flight Simulator est prévu d’être équipé d’un moteur météo dynamique très puissant. Des données sont constamment injectées dans la simulation pour mettre à jour toutes sortes de statistiques météorologiques, notamment la température, la pression atmosphérique, la couverture nuageuse, les précipitations, la vitesse du vent, etc. Toutes ces données sont en fait prévues par une société appelée Meteoblue, qui dispose de son propre site Web météo.

Comme la simulation s’appuie sur les données de Meteoblue, consulter le site Web de l’aéroport de votre choix vous donnera un aperçu complet des conditions actuelles et futures. Dans la plupart des cas, une couverture radar est également disponible, indiquant ainsi si vous pouvez vous attendre à de mauvaises tempêtes entre vos deux aéroports ou à l’aéroport de destination. Connaître les conditions à l’avance vous aide à anticiper des facteurs tels que la visibilité et la vitesse/direction du vent. Ceux-ci ont un effet considérable sur la difficulté d’atterrir un avion. Par exemple, des vents de travers et une faible visibilité peuvent créer une situation très difficile, surtout si vous n’avez jamais volé vers un aéroport particulier auparavant. La connaissance est la moitié de la bataille, et Meteoblue en fournit beaucoup. Prenez l’habitude de vérifier les conditions avant le décollage. Si plusieurs heures s’écoulent entre ce moment et l’atterrissage, assurez-vous de rafraîchir la page et de la vérifier à nouveau afin que les données que vous obtenez soient plus précises par rapport à ce qui devrait être représenté dans la simulation.

Vous pensez peut-être que votre application météo préférée peut faire beaucoup des choses que fait Meteoblue ; ce qui est probablement vrai. Cependant, étant donné qu’il s’agit de la source réelle des données météorologiques dans Microsoft Flight Simulator, il maintient l’uniformité.

Suivi en vol – Volanta

Volanta est une plateforme sociale conçue pour les simulateurs. Elle est accessible par les joueurs à travers une variété de simulateurs de vol, y compris les derniers Microsoft Flight Simulators. Malgré son caractère social, vous n’êtes pas vraiment obligé d’interagir avec qui que ce soit si vous ne le souhaitez pas. Au lieu de cela, vous pouvez l’utiliser purement comme une carte en temps réel pendant que vous volez. L’application Google Maps-er-Bing Maps-esque fournit une disposition régulière de la planète, y compris des étiquettes pour toutes les villes, les états, les provinces, les pays et les principaux corps naturels (comme les lacs, les vallées, les rivières, les parcs nationaux, etc.)

Le fait de disposer de toutes ces informations vous permet de savoir exactement ce que votre avion survole à tout moment. De plus, il s’agit vraiment d’un « tracker ». Volanta indique la trajectoire du vol, ainsi que des statistiques telles que la vitesse, l’altitude, le cap, la distance de la destination et l’heure d’arrivée. Mieux encore, il sauvegarde tous les vols que vous effectuez (pour autant que vous vous assuriez d’ouvrir l’application avant de réaliser votre vol). Ainsi, vous pouvez revoir tous vos trajets, et elle les affichera même point par point sur la carte. Elle combine même la distance totale de chaque voyage pour indiquer la distance que vous avez parcourue en termes de temps autour de la terre. Étant donné que Volanta permet à la fois le suivi en direct et l’archivage de chaque vol que vous effectuez, il s’agit d’un excellent outil d’accompagnement à avoir au fur et à mesure que vous accumulez les vols.

Ensemble, ces outils de planification de vol devraient vous aider à être mieux préparé pour votre prochain voyage dans Microsoft Flight Simulator. Bonne croisière.

Microsoft Flight Simulator est disponible via Steam, le Microsoft Store, et également dans le cadre du Xbox Game Pass.

Envie de commenter ?

ou créer un compte dès maintenant et rejoignez la communauté tseret