Soluces, guides et actualités du jeux vidéo
Rechercher...
Generic filters
Exact matches only

L’Indonésie interdit Steam, Epic Games Store et PayPal

Après avoir échoué à se conformer aux nouvelles réglementations en matière de protection de la vie privée, l’Indonésie a interdit/bloqué plusieurs plateformes numériques dans le pays, dont Steam. Comme le rapporte Reuters, la liste des plateformes numériques bloquées comprend Epic Games Store, Steam, PayPal, et d’autres. Cette législation, introduite en novembre 2020, donne aux autorités la possibilité de retirer du contenu, ainsi que les plateformes qui ne divulguent pas certaines données des utilisateurs au gouvernement.

On ignore si les entreprises étaient au courant de la loi avant l’interdiction, ou si une position morale contre les lois a été prise. Avant cela, Amazon, Google et Facebook ont tous respecté la date limite (20 juillet) pour l’enregistrement de leurs règles de licence. L’Indonésie a récemment été sous le feu des critiques pour ces règles dans son propre pays. Comme l’a rapporté Reuters, beaucoup considèrent que ces règles ciblent certaines critiques à l’encontre du gouvernement – et sont très intrusives. Il n’y a également aucune garantie que les forces de l’ordre indonésiennes ne soient pas en mesure d’accéder aux informations des utilisateurs pour les utiliser contre les citoyens.

Les interdictions en Indonésie sous la loupe du public

Sur les médias sociaux, de nombreux citoyens ont adopté le hashtag #BlokirKominfo (bloquer Kominfo) en signe de protestation. Leurs préoccupations portent sur le ministère indonésien de la Communication et des Technologies de l’information et sa décision d’interdire Steam, PayPal et l’Epic Games Store, entre autres. En 2021, de nombreux groupes de la société civile ont exhorté les autorités à abroger cette législation, car elle empiète sur la vie privée de ceux qui utilisent des services numériques.

Après le contrecoup, le gouvernement indonésien débloque brièvement PayPal pendant cinq jours pour permettre aux citoyens de retirer des fonds.

Il y a certainement une chance que ces plateformes soient débloquées assez rapidement si elles s’enregistrent auprès du gouvernement, ou si les règles changent. Sur la base de ces choix, il semble que le gouvernement soit ferme dans sa position contre la surveillance des données des utilisateurs, et on peut espérer que les citoyens retrouveront bientôt l’accès à ces plateformes sans craindre pour leur vie privée.

Envie de commenter ?

ou créer un compte dès maintenant et rejoignez la communauté tseret