Soluces, guides et actualités du jeux vidéo
Rechercher...
Generic filters
Exact matches only

Le fabricant de clones de League Of Legends est à nouveau poursuivi par Riot Games

Shanghai Moonton Technology, un développeur de jeux mobiles basé à Shanghai, est poursuivi par Riot Games pour la deuxième fois pour avoir sorti un énième clone de League of Legends sur les appareils mobiles.

Selon des documents judiciaires obtenus plus tôt dans la journée, Riot Games a d’abord poursuivi Shanghai Moonton Technology en 2018 pour avoir copié League of Legends avec un jeu mobile appelé Mobile Legends : 5v5 MOBA. Le procès a été transféré en Chine, où sa société mère Tencent Holdings a pu obtenir 2,9 millions de dollars de dommages et intérêts et retirer avec succès le jeu clone des magasins en ligne.

La dernière action en justice allègue que Shanghai Moonton Technology détourne à nouveau les propriétés intellectuelles de Riot Games, mais cette fois, le défendeur vise League of Legends : Wild Rift, la version mobile free-to-play de League of Legends, avec un jeu appelé Mobile Legends : Bang Bang.

L’action en justice indique que Riot Games « cherche à empêcher Moonton de poursuivre sa campagne délibérée et soutenue visant à resquiller sur les droits très précieux de Riot dans le jeu vidéo mobile League of Legends : Wild Rift et le contenu connexe ».

L’action en justice souligne également comment Mobile Legends : Bang Bang est « une version minimalement retouchée » de Mobile Legends : 5v5 MOBA qui a été lancé juste après que Riot Games ait gagné son procès en 2018 pour retirer ce dernier du Google Play Store.

D’où la raison pour laquelle le créateur de League of legends a décidé d’intenter une action en justice puisque « Moonton a mis à jour MLBB pour copier des éléments expressifs étendus de Wild Rift » et poursuit « son cycle d’appropriation consciente de la propriété intellectuelle de Riot. »

Shanghai Moonton Technology aurait fait plus que copier quelques éléments. Le développeur de jeux mobiles a gardé un œil attentif sur chaque mise à jour déployée par Riot Games.

« Au fil des ans, lorsque Riot mettait à jour son jeu vidéo, Moonton le copiait. Lorsque Riot mettait à jour le matériel promotionnel du jeu, Moonton le copiait. Et lorsque Riot sortait une nouvelle bande-annonce, Moonton
la copiait. Il s’agit d’un problème critique pour Riot », déclare la poursuite.

Riot Games a intenté plusieurs procès ces dernières années contre des copies de League of Legends. En janvier, la société a poursuivi le développeur Imba Technology Company et la société mère Suga pour avoir lancé un jeu mobile appelé I am Hero : AFK Teamfight qui était une réplique proche de Teamfight Tactics, le spin-off de League of Legends.

Envie de commenter ?

ou créer un compte dès maintenant et rejoignez la communauté tseret