Soluces, guides et actualités du jeux vidéo
Rechercher...
Generic filters
Exact matches only

L’ancien producteur de Capcom parle de Ghost of Tsushima, de Resident Evil et de la création interculturelle

En termes de gameplay, le survival horror méthodique de la franchise Resident Evil ne pourrait pas être plus différent de l’action samouraï en monde ouvert de Ghost of Tsushima.

Mais ils ont au moins une chose en commun : tous deux se déroulent dans des pays et des cultures qui ne sont pas ceux de leur créateur.

Lors d’un entretien avec IGN, Hiroyuki Kobayashi, ancien producteur de Capcom, a commenté le succès de Ghost of Tsushima, un jeu se déroulant dans le Japon féodal et développé par la société américaine Sucker Punch, et a noté le parallèle entre ce jeu et la franchise Resident Evil développée par les Japonais, qui se déroule principalement en Amérique.

Kobayashi s’est exprimé à ce sujet : « En tant que jeu sur le Japon réalisé par des développeurs non-japonais, Ghost of Tsushima m’a en quelque sorte rappelé comment nous, développeurs japonais, avons réalisé un jeu d’horreur se déroulant aux États-Unis avec Resident Evil à l’époque. À l’époque, les gens ont peut-être été surpris qu’il soit réalisé par des développeurs japonais. »

C’est un point surprenant et que nous n’avions pas envisagé auparavant.

Les développeurs japonais n’ont pas tari d’éloges sur Ghost of Tsushima lors de son lancement, notamment sur la quantité de recherches qui ont été effectuées pour sa création, même si certains aspects étaient anachroniques.

Et s’il est vrai que Resident Evil ne s’est jamais vanté de créer une sorte de cadre américain authentique (à moins que les zombies ne soient en fait une allégorie depuis le début), les jeux eux-mêmes ont trouvé un succès massif auprès d’un public mondial.

Kobayashi poursuit : « Je pense que cela montre que peu importe le pays ou la culture dont vous faites votre jeu, tant que vous étudiez sérieusement le sujet et que vous y mettez tout votre cœur, il y a toujours une chance. »

C’est une perspective pleine d’espoir et un sentiment auquel nous ferions écho.

Que pensez-vous de ce parallèle entre Ghost of Tsushima et Resident Evil ?

Êtes-vous d’accord avec le sentiment de Kobayashi ?

Faites-le nous savoir dans la section des commentaires ci-dessous.

[source ign.com]

Envie de commenter ?

ou créer un compte dès maintenant et rejoignez la communauté tseret