Soluces, guides et actualités du jeux vidéo
Rechercher...
Generic filters
Exact matches only

L’analyse technique de Digital Foundry de Mario Strikers : Battle League sur Switch

Cette semaine voit l’arrivée de Mario Strikers : Battle League sur la Nintendo Switch. Jusqu’à présent, nous avons vu les premières impressions, un tour d’horizon des critiques, et maintenant nous avons l’analyse technique de Digital Foundry. Alors, comment le jeu se comporte-t-il sur la Switch ?

Tout d’abord, Battle League tourne à 1080p en mode docked, avec un affichage « étonnamment net et précis », tandis que le mode portable est bloqué à 720p.

Les performances sont divisées en deux parties : les performances en jeu et les scènes. Dans le jeu, l’action sur le terrain se déroule à 60 images par seconde, que ce soit en mode connecté ou portable. Selon DF, la fréquence d’images reste « remarquablement stable » dans les moments les plus chauds, et la résolution parvient à maintenir 1080p.

Les cutscenes telles que les gros plans, les replays et les cinématiques sont cependant réduites de moitié à 30fps. Le rythme de l’image est apparemment quelque peu incohérent – avec une gigue plus visible dans ces scènes. La fréquence d’images dans ces séquences peut aussi parfois glisser en dessous de 30 images par seconde. Mais heureusement, ce n’est pas un gros problème, car cela ne se produit que pendant les moments non interactifs.

Malgré cela, Digital Foundry pense toujours que Mario Strikers : Battle League est « extrêmement soigné » et le plus beau jeu à ce jour. Il se joue comme un rêve et représente une autre grande sortie pour Next Level Games. Vous pouvez en savoir plus sur le jeu dans notre critique Nintendo Life :

Allez-vous ajouter celui-ci à votre bibliothèque Switch cette semaine ? Dites-le nous dans les commentaires.

Envie de commenter ?

ou créer un compte dès maintenant et rejoignez la communauté tseret