Soluces, guides et actualités du jeux vidéo
Rechercher...
Generic filters
Exact matches only

Diablo 2 : Resurrected ne prendra pas en charge le TCP/IP

Blizzard Entertainment a apparemment décidé de revenir sur sa parole officielle en ne supportant finalement pas TCP/IP pour Diablo 2 : Resurrected.

Selon un nouveau post de blog publié le 11 août, la bêta et le jeu final ne prendront pas en charge TCP/IP (via Reddit), une décision prise par Blizzard « après mûre réflexion. » Le développeur a également indiqué que Diablo 2 : Resurrected ne prendra pas en charge l’option car il a « identifié des risques de sécurité potentiels » et s’est donc « engagé à préserver l’expérience du joueur. »

Blizzard avait précédemment annoncé que Diablo 2 : Resurrected avait pour objectif de garantir « une expérience authentique » et que la possibilité de rejoindre des sessions multijoueurs via TCP/IP faisait partie de cette expérience. L’option était présente dans le jeu original et il a été confirmé qu’elle le serait dans le remaster, ou du moins c’était le plan initial avant que l’option ne soit complètement abandonnée.

La prise en charge de TCP/IP aurait rendu Diablo 2 : Resurrected jouable sur des connexions locales de type peer-to-peer, ce qui signifie que les joueurs auraient eu une autre option que les serveurs officiels Battle.net.

TCP/IP était ce que les joueurs utilisaient à l’époque pour jouer au Diablo 2 original par le biais de services de jeux sur Internet comme GameRanger et Hamachi. La connexion locale permettait également de profiter des mods créés par les joueurs, ce qui sera désormais impossible avec Diablo 2 : Resurrected.

Pour ce que cela vaut, Blizzard a déjà fait remarquer que le fait de jouer sur des serveurs Battle.net sécurisés garantit l’absence de tricheurs. Le risque de voir des tricheurs entacher son jeu aurait été trop grand pour Blizzard, d’où sa décision de ne pas prendre en charge le multijoueur TCP/IP pour Diablo 2 : Resurrected au final.

Il existe également une autre raison majeure pour laquelle TCP/IP a été supprimé. Cela aurait ouvert les portes aux joueurs pour pirater Diablo 2 : Resurrected et pouvoir jouer en ligne sans aucun contrôle. Cela s’est en fait produit il y a quelques mois, lorsque Blizzard organisait un test alpha technique. La décision d’abandonner TCP/IP a probablement été prise à ce moment-là.

Diablo 2 : Resurrected commence sa bêta d’accès anticipé du 13 au 17 août sur toutes les plateformes prises en charge. La bêta ouverte prendra ensuite son envol du 18 au 23 août.

Envie de commenter ?

ou créer un compte dès maintenant et rejoignez la communauté tseret