Soluces, guides et actualités du jeux vidéo
Rechercher...
Generic filters
Exact matches only

Chaque trio d’évolution de Pokémon Starter, classé du pire au meilleur

Alors que The Pokémon Company révèle les adorables starters au début du cycle médiatique d’une nouvelle génération afin de les mettre en avant dans les bandes-annonces, les produits dérivés, les événements et tout ce que le poids lourd de la franchise met en place, les évolutions finales de ces adorables créatures restent un secret soigneusement gardé jusqu’à ce que quelqu’un laisse échapper sans cérémonie quelques photos floues une semaine ou deux avant la sortie.

Ce sont ces formes beaucoup plus puissantes avec lesquelles vous passerez la plupart de votre temps et qui ont un plus grand héritage sur la série dans son ensemble.

Ne cherchez pas plus loin que les Venusaur, Charizard et Blastoise de Kanto pour le prouver.

Ils sont apparus dans de nombreux jeux ultérieurs et sont restés compétitifs dans les formats officiels depuis lors.

Venusaur terrorise avec Chlorophylle et Poudre de sommeil.

Défensivement solide, Blastoise peut balayer une équipe entière après un seul Shell Smash.

Et Charizard frappe comme un camion enflammé sous le soleil.

En plus de tout cela, tous les trois ont des designs impressionnants et mémorables qui font qu’il est difficile de choisir entre eux.

Pour ces raisons, nous avons décidé de les omettre de cette liste – nous savons tous qu’ils sont objectivement le meilleur trio de départ. Inutile de le répéter.

Vous nous avez même dit vous-même que la Génération I possède les meilleurs starters de tous les types.

Nous attendons toujours de voir la ligne d’évolution de Sprigattito, Fuecoco et Quaxly de Pokémon Scarlet et Violet, mais nous avons pris les devants et classé les huit trios restants.

Lesquels sont les plus frappants et les plus puissants ?

Quels sont les trois qui ont les designs les plus créatifs et les techniques les plus durables ?

Du huitième au premier (ou au deuxième, si vous voulez être pédant), voyez ci-dessous quel trio nous avons classé où.

Et n’oubliez pas de participer et de donner votre avis en votant dans notre sondage à la fin…

#8 – Johto’s Meganium, Typhlosion, and Feraligatr

Nous aimons Johto pour de nombreuses raisons.

HeartGold et SoulSilver sont sans doute les meilleurs jeux Pokémon jamais réalisés, et nous avons une tonne de nostalgie et de souvenirs de Meganium, Typhlosion et Feraligatr ; l’un d’entre eux peut très bien être votre Pokémon préféré, et nous ne vous en voudrions pas.

Cependant, on ne peut nier que ce trio a besoin d’un peu plus d’amour.

Méganium, en particulier, freine cette génération.

Avec de terribles statistiques offensives et une capacité presque inutile, il est l’une des pires évolutions de départ, si ce n’est la pire, surtout si on le compare à la présence trapue et menaçante de son prédécesseur Vénusaure.

Au moins, ce mon dinosaure est mignon, mais cela ne le rend pas plus imposant.

Typhlosion et Feraligatr se situent quelque part au milieu du peloton.

Nous déplorons que Game Freak ait supprimé la crinière flamboyante de Typhlosion lorsqu’il est au repos, ce qui le fait ressembler à une saucisse surdimensionnée, mais lorsque Typhlosion s’enflamme complètement, le design correspond à la nature impressionnante d’un starter que nous attendons.

Le fait que sa capacité de Feu Flash et son accès à l’Eruption permettent de ne jamais négliger ce mustélidé ardent est également très utile.

En ce qui concerne le design, nous pensons que Feraligatr remporte le pompon parmi ces trois.

Les yeux de ce croc massif indiquent qu’il va vous mordre – même si vous êtes son dresseur – et que vous allez aimer ça.

Sa capacité cachée, Sheer Force, lui donne une force décente, mais sa vitesse moyenne le laisse surclassé par la plupart des autres starters de type Eau.

Tous les starters ont leurs charmes.

Malheureusement pour ces trois-là, ils en ont moins que leurs contemporains.

#7 – Hisui’s Decidueye, Typhlosion, et Samurott

Pokémon Légendes : Arceus a pris trois starters préférés des fans et leur a donné des évolutions régionales pour la première fois dans la Pokéhistoire.

Deux des trois – Typhlosion et Samurott – prennent de nouvelles formes impressionnantes et obtiennent des designs étonnants qui, selon nous, complètent bien leurs originaux.

Malheureusement, le changement soudain de palette de couleurs d’Hisuian Decidueye (qui, nous le reconnaissons, lui donne un aspect automnal) est en désaccord avec ses évolutions précédentes, et son design de cheval-archer est plus maladroit que dangereux et suave comme son homologue d’Alolan.

Ce qui fait vraiment baisser ces trois-là dans cette liste n’est pas tant leur design que la façon dont leurs nouveaux typages les font tomber en queue de peloton.

Samurott passe de deux à cinq faiblesses ; une répartition de ses statistiques et une capacité médiocre ne lui rendent pas service non plus.

Decidueye s’en sort encore plus mal, perdant deux immunités et gagnant une faiblesse de 4x contre le vol.

Avec une vitesse terrible qui ne le rend viable que dans Trick Room et une capacité qui entre rarement en jeu, Hisuian Decidueye est moins un canon de verre qu’un canon pop.

Typhlosion gagne deux immunités avec le typage Fantôme ajouté mais des faiblesses supplémentaires.

Sa vitesse décente et sa puissance offensive nous donnent l’espoir qu’un jour il pourrait trouver une niche similaire à celle de Chandelure ; cependant, comme ces Pokémon n’ont été disponibles que dans un jeu aux mécaniques très différentes, il reste à voir comment ils se traduiront dans un jeu Pokémon plus traditionnel.

Qui sait ?

Peut-être que leur signature Hisuian les élèvera dans les générations à venir.

#6 – Kalos’s Chesnaught, Delphox, et Greninja

Le trio de Kalos adopte un thème quelque peu médiéval/de fête RPG – un chevalier, une sorcière et un ninja (importé de Kanto, peut-être ?) – dont le concept nous plaît assez.

La carapace à pointes de Chesnaught et la petite baguette enflammée de Delphox sont des touches sympathiques, même si nous admettons que tous deux laissent un peu à désirer avec leurs formes bipèdes et semi-anthropomorphes.

Greninja, en revanche, avec son foulard en forme de langue et ses extensions en forme de nageoires le long de sa tête, fait appel à l’enfant de 10 ans qui sommeille en nous comme peu de Pokémon peuvent le faire.

Alors pourquoi ces trois-là sont-ils si bas dans la liste ?

Pour dire les choses simplement, Chesnaught et Delphox les freinent par rapport aux autres trios.

Chesnaught, lent et encombrant, a une défense spéciale si faible qu’un seul Air Slash le réduira en pièces.

Delphox, bien qu’assez rapide pour créer des ravages lors d’un combat tendu, ne bénéficie pas de son typage secondaire Psychique ; combiné à son type Feu, cela le rend extrêmement faible face à de nombreux types d’attaque courants.

Aucun des deux ne dispose d’une capacité ou d’un mouvement surpuissant pour devenir une véritable menace.

Greninja, par contre, en a une.

La vitesse folle de cette grenouille ninja ainsi que la capacité Protéen, qui change son type pour s’adapter à son attaque, lui donnent un énorme avantage sur la concurrence.

C’est une honte que les deux autres starters de X et Y n’aient pas été créés égaux.

#5 – Galar’s Rillaboom, Cinderace, et Inteleon

La quantité d’outils puissants dont disposent Rillaboom et Cendrillon a fait de cette génération l’une des plus fortes, et pourtant nous les avons placés en cinquième position pour le simple fait que leurs designs anthropomorphes manquent de cette présence imposante que nous attendons d’un starter.

Un singe joueur de tambour, un lapin joueur de football et un caméléon agent secret sont certainement inspirés, mais nous espérons que les futurs starters conserveront une forme plus bestiale.

Cela dit, Rillaboom est un mon surpuissant de premier ordre.

La combinaison de Grassy Surge et Grassy Glide en fait une menace insensée, ainsi que d’autres grands mouvements comme Wood Hammer et Fake Out.

Cendrillon est doté de la capacité Libero, qui lui permet de changer de type en fonction du mouvement qu’il utilise, un peu comme Greninja.

Avec un pool de mouvements si profond qu’il devrait être illégal et une statistique de vitesse pour l’utiliser, Cendrillon cause des problèmes à tous les Pokémon qu’il affronte.

Game Freak a fait le Pokémile supplémentaire pour rendre ces deux-là aussi puissants, sinon plus, que Venusaur et Charizard.

Inteleon est malheureusement loin de ces hauteurs compétitives.

Sa capacité Sniper et son coup signature ont certainement des utilisations de niche, mais Inteleon est incroyablement frêle et a peu d’utilité autre que de frapper fort avec le type Eau typiquement faible offensivement.

Malgré ces défauts, les trois de Sword and Shield ont mérité leur place face à des trios mieux conçus.

#4 – Unova’s Serperior, Emboar, et Samurott

Le trio de Noir et Blanc (et Noir et Blanc 2) a un charme particulier entre eux.

Un serpent majestueux et sinueux.

Un sanglier redoutable et flamboyant.

Une loutre samouraï digne.

Ces trois designs capturent ce que nous voulons dans une évolution finale de starter, même si Emboar étant la troisième évolution de starter Feu/Combat d’affilée nous a irrité à l’époque.

Mais les trios classés après ces trois-là, nous ont semblé capturer un peu plus cette essence de Starter.

Sincèrement, il était difficile de placer Serperior, Emboar et Samurott d’Unova au milieu.

Serperior et Emboar possèdent des techniques impressionnantes qui donneraient des sueurs froides à tout dresseur adverse.

La capacité Contraire de Serperior peut rapidement transformer n’importe quelle baisse de stat en problème pour votre adversaire.

Il a également accès au mouvement Bobine, qui lui permet d’augmenter exponentiellement ses statistiques s’il est laissé seul.

Avec la capacité Sheer Force, Emboar peut percer n’importe quelle équipe avec un seul Flare Blitz ou Head Smash, bien qu’avec sa vitesse lente, ce porc massif ait besoin d’un peu d’aide.

Samurott n’a rien de particulièrement spécial à son sujet avec des statistiques moyennes – c’est essentiellement un Blastoise à prix réduit – mais hé, les loutres et les samouraïs sont cool, non ?

Il est clair que Game Freak a compris la mission en concevant ces trois-là.

#3 – Hoenn’s Sceptile, Blaziken, et Swampert

Bien qu’il ne soit pas aussi puissant que certains de ceux mentionnés ci-dessus, le trio de Hoenn constitue un excellent équilibre entre un design impressionnant et une force compétitive.

Le Sceptile reptilien est peut-être le plus faible des trois visuellement – sa queue touffue et ses graines rondes lui donnent l’air d’un arbre de Noël – mais Blaziken, le poulet de feu de type Combattant et le Swampert volumineux font plus que compenser.

Pour nous, ils servent de bons exemples de ce qui fait une évolution finale imposante avec un certain talent à l’appui.

Le typage secondaire Sol de Swampert, combiné à l’Eau, le rend faible aux seuls coups de type Herbe.

L’accès à des coups terrestres comme Earthquake lui assure également une force absolue.

Blaziken, quant à lui, est doté de la puissante capacité Accélération de vitesse, qui lui permet de croître plus rapidement à chaque tour.

S’il est protégé assez longtemps, Blaziken peut anéantir les équipes adverses avec ses puissants coups de feu et de combat.

Avec Unburden, Sceptile peut également prendre l’avantage en utilisant un objet maintenu pour déclencher une augmentation de vitesse massive, bien qu’il ne dispose pas d’un pool de mouvements profond pour en profiter pleinement.

Bien qu’il ne soit pas au sommet de la compétition, le trio Rubis et Saphir peut tenir son rang dans les bonnes circonstances, et a certainement mérité sa troisième place grâce à ses superbes designs.

#2 – Alola’s Decidueye, Incineroar, et Primarina

Si nous avons dit que Rillaboom et Cendrillon étaient puissants, alors Incineroar et Primarina de Soleil et Lune aimeraient avoir un mot.

Incineroar est à lui seul le starter le plus brisé de l’histoire de Pokémon – oui, plus que le trio original.

Il n’y a pas un outil qu’Incineroar ne possède pas.

Un typage défensif Feu/Sombre, Fake Out et Parting Shot pour affaiblir les adversaires, et l’une des meilleures capacités du jeu, Intimidation, le rendent presque inarrêtable et un pilier de nombreuses équipes compétitives depuis la création de ce lutteur ardent.

Et même si vous n’aimez pas son omniprésence – ou la façon dont il évolue pour se tenir sur deux pieds plutôt que quatre – Incineroar a une démarche qui plaît à l’enfant qui est en nous, tout comme Greninja.

Primarina, bien que n’étant pas au même niveau, tient son rang en tant que menace offensive et défensive.

La capacité Voix liquide donne à Primarina de puissantes options dans les combats doubles, et son typage secondaire Fée – peut-être le meilleur type unique – se combine bien avec Eau, rendant Primarina difficile à abattre.

Et bien qu’il ne s’agisse pas d’un design traditionnellement imposant, nous aimons bien les traits de sirène de Primarina, car elle parvient à conserver sa propre sorte de majesté, un peu comme Serperior.

Decidueye, bien que ressemblant à la partie, empêche ce trio de prendre la première place.

Nous aimons ce hibou Robin des Bois ainsi que son typage Herbe/Fantôme, mais pour une raison quelconque, il a reçu une statistique de vitesse absolument abyssale et une capacité inutilisable qui l’empêche de tirer parti de ses forces (et n’a rien gagné dans Ultra Sun et Ultra Moon).

Cela dit, ces trois-là capturent encore ce que signifie pour nous l’évolution d’un starter.

#1 – Sinnoh’s Torterra, Infernape, et Empoleon

Ces trois-là sont-ils les plus forts de toutes les évolutions de Starter ?

Non, loin de là.

Mais leurs designs incarnent-ils ce que signifie être une évolution Starter ?

Oui, nous le pensons vraiment.

L’imposant Torterra supporte tout un écosystème sur son dos, rappelant la tortue cosmique de plusieurs mythologies anciennes.

Le design de l’Infernape s’inspire du roman chinois classique Journey to the West.

Le majestueux Empoleon s’inspire à la fois de Napoléon Bonaparte et du pingouin empereur, ce qui fait d’Empoleon l’un des meilleurs jeux de mots jamais imaginés par Game Freak.

Ensemble, ces trois-là incarnent ce qui fait un grand design de Pokémon.

Et même s’ils ne sont pas les plus forts, deux de ces trois-là tiennent leur rang.

Infernape, avec sa grande vitesse, ses statistiques égales d’attaque et d’attaque spéciale, et sa capacité Poing de Fer, lui donne beaucoup de variété à lancer à l’adversaire.

Avec un Focus Sash, Infernape peut obtenir quelques kills rapides et dévastateurs car le Feu et le Combat touchent beaucoup de mons.

Empoléon, avec peu de faiblesses et un nombre stupéfiant de 10 résistances, soutient son apparence formidable avec un typage correspondant.

Il n’est peut-être pas le plus fort, mais dans les bonnes circonstances, il peut traîner pendant un certain temps pour embêter les équipes adverses, et bien que sa statistique d’attaque soit inférieure à son attaque spéciale, la capacité Défiant lui donne un contre direct aux baisses de statistiques adverses.

Des trois, Torterra est le plus décevant en compétition comme le sont souvent les Grass Starters.

Torterra se réduit à un seul flocon de neige et ne peut pas faire grand-chose en dehors d’une équipe dédiée à la salle des tours, et même dans ce cas, de bien meilleures options sont présentes dans le jeu compétitif.

Malgré tout, Torterra a un design plus inspiré que la plupart des starters Grass de cette liste.

Dans l’ensemble, nous sommes arrivés à la conclusion que Torterra, Infernape et Empoleon de Diamant et Perle forment le meilleur trio de départ de toutes les générations – sauf la toute première.

Mais vous le saviez déjà.

Conclusion

Nous savons que vous n’êtes probablement pas d’accord avec la façon dont nous avons classé ces Pokémon en fonction d’un équilibre entre design et force.

C’est ce qui est merveilleux – c’est tellement subjectif en ce qui concerne les Pokémon que vous aimez et ceux que vous n’aimez pas.

Et, étant donné la rapidité avec laquelle le point de vue d’un Pokémon peut changer, il ne faut pas s’attendre à ce que certains de ces mons montent et descendent dans les rangs des générations futures.

Nous devrons également attendre et voir où les starters de Scarlet et Violet finiront.

Qui sait ?

Peut-être redéfiniront-ils ce qui fait de l’évolution d’un starter une icône.

Mais c’est assez sur nous – quel trio pensez-vous être le meilleur, y compris celui de Kanto ?

N’oubliez pas de voter dans le sondage ci-dessous et faites-nous part de votre raisonnement dans les commentaires et dites-nous pourquoi notre raisonnement est le pire que vous ayez jamais entendu.

Nous ne voudrions pas qu’il en soit autrement.

Envie de commenter ?

ou créer un compte dès maintenant et rejoignez la communauté tseret