Soluces, guides et actualités du jeux vidéo
Rechercher...
Generic filters
Exact matches only

Aperçu de Rollerdrome

Je crois que la dernière fois que j’ai parcouru un monde numérique sur des patins était Jet Set Radio Future. Ce jeu, tout comme son prédécesseur, s’ouvrait sur un écran noir rempli d’un avertissement : « Le graffiti est un art. Cependant, le graffiti en tant qu’acte de vandalisme est un crime ». C’était ironique, compte tenu du thème du jeu, la rébellion de la jeunesse contre l’homme. Le vandalisme est un crime, bien sûr. Mais le meurtre gratuit l’est tout autant, à moins que, comme on le voit dans le jeu Rollerdrome aux couleurs célestes, ledit meurtre ne soit commis qu’à des fins de divertissement.

Rollerdrome se déroule dans un futur dystopique de style rétro, où le sport sanguinaire éponyme règne en maître. Vous incarnez la compétitrice de Rollerdrome Kara Hassan, qui entre dans l’arène dans une combinaison rouge vif et un casque blanc. Pour survivre dans l’arène, il faut éviter les balles, les missiles et les tirs de sniper à longue portée, tout en réalisant des figures assez folles.

Participez à l’action

Rollerdrome nous vient de Roll7, les créateurs de la série de patinage OlliOlli, mais ne vous attendez pas à ce qu’il soit aussi joyeux. Si les deux comportent une esthétique colorée, Rollerdrome est imprégné d’action et de violence, et gagner signifie laisser des cadavres dans votre sillage. Certes, il n’y a pas de gore à proprement parler, et les corps disparaissent après la mort. Il n’en reste pas moins que cela peut être un choc tonal pour les fans des séries plus légères de Roll7.

Rollerdrome n’impressionnera peut-être pas non plus les fans de jeux de patinage plus hardcore. Si vous espérez un jeu à la Tony Hawk, mais avec des patins à roulettes et des armes, Rollerdrome s’en approche mais pas assez. Vous pouvez charger un saut et attraper de l’air depuis des monticules ou des half pipes. Si vous maintenez un bouton et une direction en l’air, vous pouvez faire un tour de magie. Cependant, il n’y a pas de réelle complexité en jeu. Les figures sont faciles à réaliser et il est pratiquement impossible de les rater. Même si vous ratez un saut et que vous tombez la tête la première au sol, Kara parvient miraculeusement à se remettre en position de sécurité et à continuer à patiner.

C’est compliqué

Réaliser des tours de passe-passe est plutôt un moyen d’arriver à ses fins. Et par là, je veux dire tuer des imbéciles. Faire des tours, broyer des rails ou esquiver des tirs de sniper au bon moment vous permet de gagner des munitions pour vos armes. C’est en fait un système amusant qui fonctionne bien mieux que je ne l’avais imaginé. Bien sûr, dans la plupart des jeux avec des armes à feu, vous vous contentez souvent de courir et de tirer. Mais Rollerdrome pose la question suivante : pourquoi ne pouvez-vous pas tirer et avoir l’air cool en le faisant ? La plupart des matchs vous verront tirer sur un ennemi ou deux avant de vous diriger vers un half pipe, d’attraper votre patin pour un flip fantaisie et d’écouter le clic satisfaisant lorsque les munitions sont lentement ajoutées à votre arme.

En pratique, cela donne un excellent moment. Il faut un peu de temps pour s’habituer à la fluidité des mouvements et des combats. Mais une fois que vous l’avez fait, tuer et piéger coulent de source, ce qui donne lieu à des moments de jeu vraiment passionnants. Maintenir un bouton (la gâchette gauche sur une manette) vous envoie dans le bullet time, où les petites armes comme les doubles pistolets et le fusil à pompe visent automatiquement la cible la plus proche. Une fois que vous avez compris les bizarreries de chaque arme, comme le fait de réduire la visée du fusil à pompe pour tirer des balles, le système fonctionne. Très vite, je me suis retrouvé à voler haut à partir d’un half pipe, à trafiquer pour obtenir des munitions, à appuyer sur le ralenti pour faire tomber un sniper irritant (alors que je naviguais au-dessus d’eux), et à trafiquer à nouveau pour obtenir quelques balles supplémentaires avant même que mes patins ne reviennent au sol. C’est très amusant !

Du sang sur l’asphalte

Cela ne veut pas dire que Rollerdrome est une promenade dans le skate park. Les niveaux sont séparés par des rounds, en commençant par les Stages d’ouverture, puis les Quarts, etc. J’étais échauffé après les premières étapes, mais les choses sont devenues chaudes dans les Quartiers. Les premiers tours sont composés de voyous brandissant des battes, de tireurs d’élite et de brutes protégées par des boucliers. Mais dans les Quartiers, j’ai dû faire face à des tireurs d’élite qui se téléportaient et dont les fusils tiraient des lasers qui laissaient des traînées de flammes bleues brûlantes. Je n’ai pu rendre compte que des six premiers niveaux pour l’avant-première, mais à la fin de ceux-ci, j’ai dû affronter des vagues successives de ces snipers jusqu’à un combat contre un petit mécha tirant des roquettes à tête chercheuse et crachant du feu. Ne vous sentez pas mal de mourir et de recommencer ; je sais que j’ai dû le faire. Les ennemis perdent généralement de la santé à leur mort, mais ce n’est pas toujours suffisant quand les choses deviennent aussi épicées.

Rollerdrome s’essouffle parfois, passant à la première personne lors de courts moments d’histoire. Pendant ces sections, vous pouvez vous promener dans des zones et lire des notes autocollantes, parcourir votre courrier électronique ou fouiner sur des ordinateurs rétro qui auraient leur place sur un plateau d’Aliens. Je ne sais pas encore quel genre d’histoire Rollerdrome vise, mais j’imagine qu’elle s’ouvrira au fur et à mesure de la progression dans le jeu.

Jusqu’à présent, Rollerdrome a à peu près tout ce qu’il faut pour être génial. Le gameplay est rapide et palpitant, avec une courbe de difficulté progressive qui semble naturelle. Son esthétique en cel-shaded est agréable, créant une apparence de bande dessinée. J’apprécie également sa myriade d’arènes, en particulier celles en extérieur avec des biomes comme la neige et le désert. Je ne vois que le manque de commentaires colorés comme un inconvénient du jeu. Pour un jeu sur un sport sanguinaire populaire dans le monde entier, le fait de n’avoir qu’un annonceur vocal pour le début et la fin des rounds est une occasion manquée. La bande-son synthé des années 80 est géniale, mais il faudrait quelqu’un dans la cabine des commentateurs.

Rollerdrome arrivera sur PC le 16 août.

Envie de commenter ?

ou créer un compte dès maintenant et rejoignez la communauté tseret