Soluces, guides et actualités du jeux vidéo
Rechercher...
Generic filters
Exact matches only

Activision met à mal le vendeur de cheat de Warzone, CrazyAim

Une importante plateforme de vente de tricheurs premium, notamment pour Call of Duty : Warzone, n’existe plus au moment de la rédaction de cet article.

« CrazyAim » était l’une des nombreuses places de marché en ligne sur lesquelles les joueurs pouvaient acheter des wallhacks, des aimbots et d’autres tricheurs à utiliser dans Warzone ainsi que dans d’autres jeux Call of Duty. Son site Web et son canal Discord ont soudainement été mis hors ligne plus tôt dans la journée, apparemment (via CharlieIntel) après que l’éditeur Activision ait pris des mesures pour forcer le vendeur de triche à cesser toutes ses activités au cours des deux derniers jours.

Il existe évidemment bien d’autres plateformes où acheter des tricheurs pour Warzone, mais la communauté Call of Duty appréciera toujours chaque mesure prise par Activision pour endiguer autant que possible la menace des tricheurs.

Le mois dernier, Activision a fermé un fabricant de triche pour avoir fait la promotion d’un prétendu programme de triche indétectable qui peut même fonctionner sur les consoles. Le cheat en question n’a jamais visé spécifiquement les jeux Call of Duty, mais son matériel promotionnel a démontré comment les joueurs peuvent tricher dans Modern Warfare. Cela a suffi à Activision pour déclencher son équipe juridique.

Call of Duty : Warzone est en proie à des tricheurs depuis son lancement et même les streamers populaires commencent à en avoir assez de la situation. Beaucoup se sont déjà mobilisés pour demander à Activision un nouveau système anti-triche tandis que d’autres passent à Apex Legends.

À ce jour, plus de 500 000 comptes ont été bannis de façon permanente dans Warzone, mais cela ne signifie pas grand-chose, car les joueurs peuvent toujours revenir avec de nouveaux comptes en raison du modèle de jeu free-to-play.

Ces derniers mois, le développeur Raven Software a assuré prendre les précautions nécessaires contre les tricheurs. En février par exemple, le développeur a promis qu’il allait « intensifier les efforts de lutte contre la tricherie » en proposant des mises à jour fréquentes de l’anti-triche, en déployant une nouvelle technologie de détection de la tricherie et en consacrant des ressources supplémentaires pour surveiller et appliquer « des bannissements cohérents et opportuns ».

Envie de commenter ?

ou créer un compte dès maintenant et rejoignez la communauté tseret